AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 It's all about the heart. Listen, there, right between the beats (Thranduil)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ealwin


avatar
MEMBRE - Ealwin
Age : 21 Féminin
Localisation : Forêt Noire
Messages : 299


Feuille de personnage
Héros: Niveau 1
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: It's all about the heart. Listen, there, right between the beats (Thranduil)   Mer 21 Jan - 3:21




« It's All About The Heart »

Concentration. Ne perds pas ta concentration. Si tu te déconcentres, c'est perdu. L'ennemi ne ferra qu'une bouchée de toi. Des araignées géantes, des orques, des nains, des gobelins et même des humains. Vu de cette façon, notre peuple n'apprécie pas beaucoup de gens. Aujourd'hui, je n'ai pas de tour de garde. Je m'entraîne dans l'armurerie avec mes dagues et le tir à l'arc, comme j'ai l'habitude. Je me sens un peu seule. Mes parents ne sont plus de ce monde. Après la mort de mon père, j'ai pris le poste de guerrier qu'il occupait à l'époque. Malgré leur pertes, je peux me réjouir, car je sers le Roi des Elfes. C'est quelque chose que j'ai toujours voulu faire et j'en suis fière. Un peu trop même. Je fais ce qu'il demande de faire et lui suis loyale. Je ne pourrai jamais le trahir. Le faire serait trahir mon peuple, ce que je suis.

J'ai vécu ma première bataille il y a soixante-douze ans. Elle est encore fraiche dans ma mémoire. Chaque fois que je ferme les yeux, je peux encore voir ce qu'il s'est passé là-bas au Mont Solitaire. Comment oublier ce genre de chose ? Le vivre est différent, vraiment différent. Je me suis battue jusqu'au bout. J'ai crains à chaque seconde pour ma vie et pour celles des miens. J'en ai vu mourir quelques uns, dont mon père. Il s'est sacrifié parce qu'il m'aimait et parce qu'il ne voulait pas que je meurs jeune. Oui, 528 ans est très jeune pour un elfe. J'en ai 600, maintenant. Il me manque à chaque jour. Ma mère aussi.

Je ferme les yeux pendant un moment alors que je sens ma gorge se serrer. Il ne faut pas que je pleurs. Je suis forte. Je suis une guerrière. Je rouvre les yeux et empoigne un arc et des flèches. J'ai envie de pratiquer mon tir. J'encoche la flèche dans la corde qui est reliée à l'arme puis me place en position pour laisser filer la flèche vers sa cible. Je me place de côté, un pied en avant, les bras tendus. Une main tient le manche de l'arc et l'autre le bout de la flèche.

Je ferme les yeux et attends, attends d'être prête pour lâcher prise. Il s'agit du coeur. Il suffit d'écouter, là, entre les battements. Un... deux... Je retire mes doigts, ouvre les yeux et regarde la flèche voler vers sa cible... pour la manquer de prêt, comme toujours. Déçue, je soupire, mais je ne perds pas espoir qu'elle l'atteindra un jour. Il y a une chose qui est certaine. La précision de mon tir n'est plus aussi horrible qu'elle l'était avant. Legolas m'a apporté son aide il y a quelques temps. Quelques années peut-être ? Je ne sais plus. Je n'ai pas envie de le savoir non plus. On vient qu'on perd la notion du temps. Il faut croire que son aide a porté fruit, car ma précision s'est améliorée.

Soudain, mon ouïe sensible perçoit un bruit. Je m'arrête de bouger et me retourne. Heureusement que cette fois-ci je n'ai pas de dague pour la lancer à la tête de quelqu'un. Ce que j'ai eu honte lorsque j'ai été surprise par le prince. Lui lancer une arme est la dernière chose que j'ai voulu. Mon cœur s'arrête de battre pendant une fraction de seconde. Je ne m'attends pas à voir cette personne devant moi. Il faut croire que je ne suis plus seule à présent.

_________________


“I don't want to see you fall apart.
I don't want to hear your broken heart.”

Ma couleur c'est le #557055


Dernière édition par Ealwin le Jeu 11 Fév - 0:29, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t102-ealwin-elven-wa

Thranduil


avatar
ADMIN - Thranduil
Age : 24 Féminin
Localisation : France (Mirkwood)
Messages : 596


Feuille de personnage
Héros: Niveau 4
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: It's all about the heart. Listen, there, right between the beats (Thranduil)   Mer 21 Jan - 22:53



IT'S ALL ABOUT THE HEART

« There are some wounds that even time cannot cure »


Le bruit d’un arc qui se tend attira l’attention de Thranduil, qui avait toujours cru que nul elfe ne s’entraînait jamais en ces heures si tardives. Les étoiles brillaient depuis longtemps dans le ciel et pourtant, encore, quelqu’un se trouvait là. Thranduil s’arrêta un moment, craignant de se méprendre, mais un regard en contrebas confirma ce que son ouïe avait prédis : la salle d’entraînement annexée à la réserve d’armes n’était pas aussi vide qu’il l’avait cru. Se figeant un instant, le Seigneur de Vertbois-le-Grand observa la silhouette qui se dessinait plus bas et reconnu bien vite Ealwin, fille d’Hamil, que la Bataille des Cinq Armées avait rendu orpheline, comme beaucoup d’autre. Il la contempla un moment dans son intense concentration, aspirant à la voir réussir sans véritablement savoir pourquoi. La guerrière resta longtemps immobile, les yeux fermés, et lorsque le trait partit enfin, Thranduil retint son souffle. Le vrombissement suivit de l’écho d’une flèche chutant contre la pierre résonna, et le roi n’eut pas besoin de voir la cible pour savoir ce qu’il était advenu. Hésitant un moment, il finit par descendre jusqu’à la zone de tir où s’exerçait la jeune elfe, silencieux comme une ombre. Il avait dans une de ses mains les deux épées elfiques qui lui servait au combat et n’était vêtu que d’une simple tunique longue d’apparat – pas de couronne ni de sceptre et encore moins d’armure – mais il n’en gardait pas moins toute la majesté propre aux seigneurs elfes.

Ealwin l’entendit arriver et se retourna à sa venue, abaissant l’arc qu’elle tenait dans les mains. Le regard du roi croisa celui de la jeune elfe, et au fond de ses yeux clairs il retrouva cette même peine et cette même tristesse qui l’avait lui-même hanté pendant tant d’années – et qui le hantait toujours – Son cœur saignait de l’absence d’Andaraniel et d’Hamil et Thranduil n’y était pas insensible, mais par respect il ne fit mention de rien. Que pouvait-il bien faire de toute façon ? Rien, absolument rien. Il était certaines plaies que seul le temps pouvait panser … et d’autre qui ne se refermaient jamais.

Sans émettre le moindre bruit, le seigneur elfe s’approcha de la jeune guerrière.

« — Vous ne devriez pas fermer les yeux » affirma doucement Thranduil « Comment votre flèche saurait-elle trouver son chemin si elle n’a pas de guide ? »

Sa voix était presque un murmure, mais dans le silence des grands Halls il n’en fallait pas davantage. Il déposa sur l’une des tables les armes qu’il avait apportées et, se munissant d’une étoffe de tissus trouvée aux alentours, commença à polir la lame d’une des deux épées. Les lames elfiques demeuraient toujours acérées si bien qu’il n’était pas nécessaire de les aiguiser, mais Thranduil aimait les voir briller lorsqu’il les brandissait. Cependant, il était de notoriété publique que nulles autres mains que celles du roi ne pouvaient les saisir, aussi était-ce Thranduil lui-même qui se chargeait de les nettoyer. C’était là une corvée bien ingrate pour la plupart des guerrier – homme comme elfe – mais les épées avaient une place importante aux yeux du roi : elles étaient les vestiges de choses passées qui plus jamais ne reviendraient …

« — Je ne vous savais pas si tardive, Ealwin » fit remarquer Thranduil

_________________

“ It is said that the most beautiful things in this world cannot be seen or touched but only felt with the heart, but there is nothing more blind and deaf than a bleeding heart. Some hearts are not cold, solely broken


Dernière édition par Thranduil le Dim 7 Juin - 20:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t44-thranduil-the-el

Ealwin


avatar
MEMBRE - Ealwin
Age : 21 Féminin
Localisation : Forêt Noire
Messages : 299


Feuille de personnage
Héros: Niveau 1
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: It's all about the heart. Listen, there, right between the beats (Thranduil)   Sam 24 Jan - 5:56




« It's All About The Heart »

Pendant un moment, les yeux du Roi croisent les miens. Il y a quelque chose dans ce regard clair. On dirait qu'une peine brûlante, tranchante et permanente y réside. Je ne suis pas insensible à sa douleur, quelle qu'elle soit. Personne ne mérite de souffrir. Je ne suis pas des plus bavarde, mais j'observe beaucoup. J'ai observé longtemps cet homme devant moi pour y voir quelque chose qu'il essaie de cacher. Comme s'il porte un masque pour dissimuler la personne qu'il est réellement.

Peut-être y a-t-il de la bonté en lui ? Cela ne me surprendrait pas. Il y a le bon en nous et il y a le sombre en nous. Pourquoi essayerait-il de le cacher ? Je m'abstiens de poser cette question par respect. Il ne me répondrait sûrement pas de toute façon. Les gens peuvent changer après une blessure sur le cœur. Peut-être est-ce là la raison du pourquoi il cacherait une telle chose ? Crainte d'être blessé une nouvelle fois ? Honte ? Ne pas vouloir paraître faible ? Il y a tout plein de raisons qui peuvent pousser quelqu'un à se renfermer sur lui-même.

La surprise passée, je retire une main de l'arc, la pose sur le cœur et baisse la tête en signe de respect. J'ai toutes les raisons de le faire. Thranduil est mon Roi, je suis une de ses guerriers, nous représentons tous les deux notre peuple. Je me décide à parler dans ma langue elfique natale, le Sindarin, pour lui montrer que j'ai reconnu sa présence.

Hîr vuin

Vous ne devriez pas fermer les yeux. Comment votre flèche saurait-elle trouver son chemin si elle n'a pas de guide ?

Le Roi s'adresse à moi d'une voix qui se veut douce et je relève la tête lorsque je l'entend parler. Malgré la douceur de son ton de voix, sa question me perturbe un peu. Comment peut-il savoir ce que j'ai fais ? M'a-t-il vu tirer ? Il semblerait que oui sinon pourquoi aurait-il demandé cela ? Peu importe. Cela ne change rien qu'il m'ait vu ou non. J'ai quand même tiré et j'ai raté mon coup. Il y a une leçon que j'ai apprise. Un combattant et son arme ne font qu'un. Le cœur guide le maître. S'il sait à quel moment le guerrier doit tirer, la flèche saura se diriger. Toutefois, je comprends ce qu'il veut dire. Nous avons besoin de voir pour guider la pointe de la flèche sur la cible.

Je regarde le maître des lieux se rendre vers une des tables, prendre une étoffe de tissus et nettoyer les lames qu'il semble avoir emporté avec lui dans l'armurerie. Je sais à quel point les armes sont importantes aux yeux des autres et que personne a le droit de les toucher. Je le sais, car je partage le même sentiment pour mes dagues. Avec ces armes, nous pouvons décider non pas qui nous tuons, mais qui nous laissons vivre. Je souris doucement, à peine visible et me dirige vers l'endroit où est tombée la flèche.

Si je peux me le permettre, Sire, un guerrier et son arme ne font qu'un. Le cœur sait à quel moment il doit tirer. Je suis son guide et elle le mien. J'observe sa réaction un moment, prends la flèche dans ma main, ouvre la bouche pour parler une fois de plus. Il fut un temps où la précision de mon tir était horrible.

J'encoche la flèche dans la corde de l'arc et me place à une bonne distance de ma cible, une main sur le manche et l'autre sur l'extrémité de la flèche. Le tir à l'arc n'a jamais été mon point fort. Bien entendu, c'est avec de la pratique qu'on devient meilleur. J'ai bien l'intention de me spécialiser dans autre chose que les dagues. Il est toujours utile de savoir manier une autre arme. Je dois admettre que j'aime regarder les flèches voler vers leur cible.

Je prends une inspiration et écoute les battements de mon cœur pour savoir à quel moment je dois tirer, tout en essayant de viser le centre de la cible. Je suis prête à lâcher prise après un moment quand une remarque de la part du Roi me retire l'air de mes poumons. Tardive. Oui, je suis tardive. Ce n'est qu'une remarque, mais elle a bien réussi à me surprendre.

J'abaisse l'arme et tourne la tête dans la direction du Roi, feignant de montrer un signe de surprise.

Je... J'ai ressentis le besoin de—

Mes mots se coupent. Non. Je ne peux pas lui dire la raison du pourquoi je me trouve dans l'armurerie. Il est mon Roi et rien d'autre. J'aurais très bien pu lui répondre par un simple « Oui, en effet » ou bien par un « Et vous, mon Seigneur ? Pourquoi êtes-vous si tardif ? » Mais en aucun cas par une réponse partiellement complète. Je pince les lèvres, agacée et fixe un point invisible, perdue dans mes pensées. Est-ce que j'en ai trop dis ? Oui, peut-être, mais peu importe. Ce qui est fait est fait.

De m'entraîner. Oui, de m'entraîner. Surtout par les temps qui courent.

Je regarde l'homme après avoir trouvé un mot qui semble bien décrire ma situation, lui offre un léger hochement de tête, comme pour accentuer mes dires, mais je sais très bien qu'il ne le prendra sûrement pas. Il n'est pas quelqu'un de stupide. Il est même un Roi très intelligent. Cela vaut quand même le coup d'essayer. Je ne peux pas lui dire que je me sens seule et que je n'arrive pas à me reposer l'esprit. Nous, les Elfes, n'avons pas, ou très peu, besoin de sommeil. Un simple état de méditation peut nous redonner des forces. Ce serait être vue vulnérable. Je suis forte. Je suis une guerrière. Je fonce droit dans le danger la tête haute. J'ai perdu mes parents, des gens que j'aimais et qui ont fait de moi celle que je suis aujourd'hui. Il est tout à fait normal d'éprouver de la douleur. Mais je ne peux pas me permettre de le laisser paraître. Je ne peux tout simplement pas.

_________________


“I don't want to see you fall apart.
I don't want to hear your broken heart.”

Ma couleur c'est le #557055


Dernière édition par Ealwin le Jeu 11 Fév - 0:30, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t102-ealwin-elven-wa

Thranduil


avatar
ADMIN - Thranduil
Age : 24 Féminin
Localisation : France (Mirkwood)
Messages : 596


Feuille de personnage
Héros: Niveau 4
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: It's all about the heart. Listen, there, right between the beats (Thranduil)   Sam 24 Jan - 21:02



IT'S ALL ABOUT THE HEART

« There are some wounds that even time cannot cure »


Au salut d’Ealwin Thranduil répondit par un signe de tête approbateur, comme il en était coutume chez les elfes. Aux yeux des Hommes, les manières de leurs aînés étaient futiles et grotesques, et pourtant elles demeuraient, car les Elfes n’avaient cure de l’avis des Hommes. Ils leurs étaient supérieurs en tout point, si bien que leurs remarques sagaces ne les atteignaient pas. Après tout, l’indifférence n’était-elle pas le plus beau des mépris ?

Tout en écoutant Ealwin, le Roi du Vertbois passait machinalement le morceau de tissus sur la lame d’Aglariel. Gloire. Il s’agissait de l’épée que son père, Oropher, brandissait au cours des combats, et celle qui l’avait vu mourir à Dagorlad au cours de la Guerre de la Dernière Alliance. Sa propre épée avait été forgée à son image des siècles auparavant, et c’était là le seul vestige qui persistait d’Oropher : cette épée, et son souvenir. Appuyer contre la table sur laquelle il avait posé ses effets, Thranduil leva de nouveau les yeux vers Ealwin. Ses paroles n’étaient pas dénuées de vérités, mais elles demeuraient quelque peu naïves et dénuées d’expérience.

« — Les cœurs blessés sont aveugles en de telles circonstances » affirma Thranduil « Seul, face à une cible, il vous sert peut-être, mais en temps de guerre … » Thranduil hésita un moment « … en temps de guerre, ne le laissez pas mener vos actions. Il risquerait de vous coûter cher, à vous et à vos proches »

Le Seigneur de Vertbois-le-Grand savait de quoi il parlait, et il savait qu’Ealwin le savait aussi. Son père était mort en la protégeant, de la même manière que la mère de Legolas était morte en protégeant son fils. Le sacrifice était un acte louable et glorieux, mais il laissait de terribles cicatrices qui, parfois, ne se refermaient jamais. Bien des maux pourraient être évités si, en de telles circonstances, la raison prenait le pas sur le cœur … malheureusement, les choses ne se passaient jamais ainsi, car la passion était toujours plus forte que le reste … parfois même que la vie.

La volonté de la jeune elfe d’améliorer son tir fit sourire Thranduil : l’obstination des jeunes était sans limite et celle d’Ealwin lui rappelait celle de Legolas en son temps. Dans sa jeunesse, Legolas s’était persuadé de réussir à chevaucher un des Nimmaras de la Forêt Noire, les Grands Cerfs des Lesgalen que seul le roi était libre de monter. Nombreuses avaient étés ses tentatives, et malgré ses efforts aucun des grands cerfs ne l’avait jamais accepté sur leur dos.

« — Aucun guerrier n’excelle en tout » affirma le seigneur elfe « Pas même les femmes » ajouta-t-il le regard amusé.

Thranduil espérait simplement la faire sourire. L’elfe répétait inlassablement les mêmes gestes, polissant toujours plus la lame de son épée, tout en restant attentif à ce qui était en train de se passer.

« — Je ne suis moi-même pas un grand archer, contrairement à Legolas » fit remarquer Thranduil.

C’était de sa mère que Legolas tenait ses talents d’archer. Etrangement, il ne semblait pas s’en souvenir, mais Thranduil le savait à sa place. Chaque guerrier avait ses talents qui lui étaient propres, et même si les elfes étaient connus pour être de très bons archers, ce n’était pas le cas de tous.

Ealwin bandit de nouveau son arc, avant de se raviser suite aux paroles nouvelles de Thranduil. La raison de sa présence n’avait rien à voir avec sa volonté de s’entraîner, et ni l’un ni l’autre ne l’ignorait. L’entraînement n’était qu’une bonne excuse, qu’une façade : le véritable problème résidait autre part. Thranduil ne répondit pas tout de suite à l’affirmation d’Ealwin, si bien qu’il y eu un silence l’espace d’une poigné de secondes. Sur la table, le seigneur elfe reposa Aglariel et s’empara de sa jumelle, Véredhiel. Promesse. Absolument rien ne les différenciait, si ce n’était les runes elfiques gravées sur leur lame. Finalement, Thranduil déclara simplement :

« — J’admire votre courage : vous continuez d’avancer malgré tout » Thranduil savait très bien qu’Ealwin savait de quoi il parlait « Je tenais à ce que vous le sachiez »

_________________

“ It is said that the most beautiful things in this world cannot be seen or touched but only felt with the heart, but there is nothing more blind and deaf than a bleeding heart. Some hearts are not cold, solely broken


Dernière édition par Thranduil le Dim 7 Juin - 20:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t44-thranduil-the-el

Ealwin


avatar
MEMBRE - Ealwin
Age : 21 Féminin
Localisation : Forêt Noire
Messages : 299


Feuille de personnage
Héros: Niveau 1
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: It's all about the heart. Listen, there, right between the beats (Thranduil)   Jeu 5 Fév - 7:26



« It's All About The Heart »

Les paroles du Roi à propos de technique à avoir en temps de guerre me laissèrent pensive. Sa dernière phrase résonnait encore dans mon esprit comme un écho « Il risquerait de vous coûter cher, à vous et à vos proches » Il n'avait pas tort... Des images du temps où mes parents étaient encore en vie filèrent devant mes yeux et ceux-ci s'embuèrent, mais je fis de mon mieux pour ne pas le laisser paraître. Le ton qu'avait emprunté le Roi semblait appartenir à quelqu'un qui savait de quoi il parlait. La douleur que j'avais aperçu dans son regard un moment plutôt me revint en mémoire, mais je ne dis rien à ce sujet. Moi, je ne savais pas. Je savais seulement ce que l'on m'avait apprit et non ce que les situations nous apprenaient. Je manquais terriblement d'expérience et je le savais.

J'étais une femme déterminée qui ferrais tout pour arriver à ses fins. S'améliorer dans l'art du combat en faisait partie. Alors que je me dirigeais vers la flèche qui s'était écrasée contre le sol, le commentaire du Roi m'arracha un sourire. Il n'avait encore une fois pas tort. Un léger rire, à peine audible, s'échappa de mes lèvres alors qu'il mentionna le fait que le prince était un bien meilleur archer que lui. Il était un excellent archer, en effet. Il ne fallait pas qu'il sache comment son fils et moi nous nous sommes rencontrés. Il ne me verrait probablement plus de la même façon... Je décidai de rester silencieuse alors que je me remémorais notre rencontre. Je m'entraînais avec mes dagues à l'extérieur. Lorsque tout à coup, mon ouïe sensible capta quelque chose. Sans perdre une seconde, je lançai mon arme dans la direction du bruit et lorsque je me retournai pour voir où elle s'était plantée, je fus surprise de voir le prince devant moi.

Tous et toutes avaient chacun leurs propre talent. Le mien était le maniement des dagues. Tandis que pour d'autres elfes, c'était celui des épée ou bien le tir à l'arc. On ne pouvait pas exceller dans tout, mais cela ne voulait pas dire que l'on ne pouvait pas s'améliorer. Pour montrer au Roi que j'étais d'accord avec ce qu'il venait de dire, je lui offris un léger sourire avec un hochement de tête à l'affirmative. Il était rare pour moi de sourire ces temps-ci. Je ne comprenais pas ce qui m'arrivait. On pouvait dire que j'étais quelque peu d'humeur morose. J'appréciais son effort à essayer de dessiner un sourire sur mon visage.

Vous avez raison. Je crois que la seule chose que l'on puisse faire est vouloir s'améliorer. Il reste que chacun possède son propre talent. Vous, je crois comprendre que c'est le maniement des épées. dis-je, indiquant ses deux lames d'une main, parlant évidement à propos d'elles. Ce n'était en aucun cas une question, mais une simple observation vu qu'il se tenait non loin de moi avec deux lames.

Alors que je brandisse mon arc de nouveau, je me suis ravisée suite aux nouvelles paroles de Thranduil. En effet, l'entraînement n'était qu'une façade, qu'une excuse pour cacher la tristesse et la solitude que je ressentais. Le problème était autre part. Par le silence de l'elfe, je compris qu'il savait que ce n'était pas la véritable raison de ma présence dans l'armurerie. Je n'étais pas surprise. Il était un homme intelligent. Il le verrait d'une façon ou bien d'une autre. Je ne lui en voulais pas, même si je me sentais comme si on me voyait vulnérable. Avais-je bien entendu ? Il admirait mon courage. Savoir que le Roi appréciait la force que je démontrais de surmonter les épreuves et les dangers me fit chaud au coeur. Je lui offris un nouveau sourire et ouvris la bouche pour parler, pour lui dire quelque chose que je voulais qu'il sache.

Je vous remercie, mon Seigneur. Vous pouvez compter sur moi pour vous servir avec loyauté. Je fis une pause entre mes deux phrases pour lui laisser le temps d'assimiler ce que je venais de lui dire, observant sa réaction. Vous êtes un bon Roi. Je tenais à ce que vous le sachiez.

(HRP : Changement de temps de conjugaison. Plus facile pour moi. Smile J'espère que cela ne te gêne pas.)


_________________


“I don't want to see you fall apart.
I don't want to hear your broken heart.”

Ma couleur c'est le #557055


Dernière édition par Ealwin le Jeu 11 Fév - 0:31, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t102-ealwin-elven-wa

Thranduil


avatar
ADMIN - Thranduil
Age : 24 Féminin
Localisation : France (Mirkwood)
Messages : 596


Feuille de personnage
Héros: Niveau 4
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: It's all about the heart. Listen, there, right between the beats (Thranduil)   Ven 6 Fév - 13:42



IT'S ALL ABOUT THE HEART

« There are some wounds that even time cannot cure »


Citation :
Aucun soucis pour moi Very Happy

Les sourires qui se dessinèrent sur le visage d'Ealwin sonnèrent comme une victoire aux yeux de Thranduil. Une victoire certes mince et pauvre d'intérêt mais dont il ne pouvait s'empêcher d'être satisfait. De fil en aiguille ils en vinrent à parler de leurs talents réciproques, et le regard de la jeune elfe se porta un instant sur les lames du Roi. Thranduil lustra une dernière fois celle qu'il avait dans les mains, avant de la poser sur la table où l'attendait sa jumelle. Le Roi savait se servir des épées, mais il n'avait aucun mérite à cela : il avait eu six milles ans pour s'améliorer.

« — En effet » confirma Thranduil « C'est un don qui me vient de mon père : il était grand épéiste en son temps ... mais cela ne l'a pas empêché de périr à Dagorlad » ajouta le seigneur elfe.

La vérité était que la chute d'Oropher n'était pas dû à son manque de talent mais bien à son manque de patience, et beaucoup d'elfes parmi les plus vieux le savaient, mais ils étaient rares et, pour la plupart, ailleurs. Thranduil était le plus âgé au Vertbois, et à quelques exceptions près était le seul à avoir été témoin de la Bataille de la Dernière Alliance.

« — Là demeure l'ironie de la vie : elle nous offre de nombreux talents mais nous en prive lorsqu'il s'agit de protéger ce qui nous est cher » acheva finalement Thranduil.

Et c'était d'une vérité effroyable. Les Eldars étaient immortels et savants, et pourtant ils n'avaient pu empêcher l'Ombre de resurgir ; le Roi savait se battre mieux que personne, mais il n'avait pas pu sauver sa femme. Doucement, Thranduil s'empara de l'épée d'Oropher et la fit miroiter un moment. La chaude lumière des lanternes d'ambre se refléta sur la lame argentée, sur laquelle était gravée en rune elfique son nom, rien que son nom.

« — C'était son épée, Aglariel » affirma le roi

Son nom lui venait de Celebrimbor lui-même qui, jadis, avait prophétisé les exploits des deux épées. Si le destin d'Aglariel s'était dans un sens exaucé, sa jumelle n'avait pas eu cette chance : aucune victoire significative n'avait été à ce jour déclaré, et au vu des circonstances Thranduil doutait de la voir jamais vaincre. Celebrimbor avait fait erreur, voilà tout.

Les dernières paroles d'Ealwin laissèrent Thranduil quelque peu perplexe, partager entre hasard et clairvoyance de la part de la jeune femme. Ealwin avait-elle conscience des doutes internes qui sommeillaient en lui, ou n'était-ce qu'un simple retour bienveillant en échange de ce qu'il avait lui-même dit ? Thranduil l'ignorait, et il craignit un moment de ne plus être aussi imperméable qu'avant. S'il avait toujours fait preuve d'une assurance inébranlable aux yeux de tous, il n'en demeurait pas moins en proie à l'incertitude, car parmi tous les seigneurs elfes il était le seul à régner et gouverner sans consulter l'avis des Anciens. De part leur proximité géographique et parentale Elrond et Galadriel échangeaient beaucoup plus que lui, mais ils avaient une chose en commun que Thranduil ne possédait pas : les Anneaux de Pouvoir de Celebrimbor. Le Seigneur de Vertbois-le-Grand n'avait jamais eu l'occasion d'en avoir entre les mains et l'impression d'avoir été lésé ne lui avait pas échappé. Les vieilles rancœurs étaient souvent les plus tenaces ...

Malgré le doute qui persistait, le coeur de Thranduil s'emplit d'une affection mesurée envers Ealwin, et il lui offrit à son tour un sourire, tout en esquissant un salut de remerciement.

« — Beaucoup ne sont pas de votre avis, même parmi les Anciens » affirma Thranduil « Cependant votre foi en moi me touche et je vous en suis gré » avoua le roi. Il fit une courte pause avant de continuer « Rares sont ceux qui se complaisent dans les décisions prises au sein du Vertbois, mais la satisfaction et la raison n'ont jamais fait bon ménage. Nous faisons ce qui doit être fait pour préserver le royaume, comme nous l'avons toujours fait, et comme nous le ferons toujours. Vertbois-le-Grand ne doit pas sa prospérité au hasard ni à la chance ... »

La chute des grands royaumes elfiques était plus dûe aux erreurs de leurs souverains qu'aux triomphes de l'Ombre, qui n'avait eu qu'à attendre que, un à un, les royaumes cachés se révèlent à lui. Nargothrond, Gondolin, Doriath, toutes ces cités devaient leur chute à quelques individus qui n'avaient pas su tenir leur langue. Thranduil se perdit un moment dans ses pensées, craignant de voir ce jour arriver. Rien n'était éternel et il le savait.

Finalement, le roi se reprit et reporta son intention vers Ealwin.

« — Mais qu'importe ... ne me laissez pas parler de cela plus longtemps, vous risqueriez de périr d'ennuie » affirma Thranduil, un sourire amusé sur le coin des lèvres « Aux yeux d'une guerrière, tout cela n'est point palpitant »

Fit remarquer le Roi. Il avait gardé dans ses mains l'épée d'Oropher et, après avoir hésité un moment, la pointa en direction d'Ealwin, le regard brillant.

« — Ceci le sera davantage »

Il était tard et ce n'était pas de circonstance, sans compter qu'il n'était pas en tenue, mais qu'importe : ils étaient seuls, et personne ne les verrait ni ne les entendrait.

_________________

“ It is said that the most beautiful things in this world cannot be seen or touched but only felt with the heart, but there is nothing more blind and deaf than a bleeding heart. Some hearts are not cold, solely broken


Dernière édition par Thranduil le Dim 7 Juin - 20:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t44-thranduil-the-el

Ealwin


avatar
MEMBRE - Ealwin
Age : 21 Féminin
Localisation : Forêt Noire
Messages : 299


Feuille de personnage
Héros: Niveau 1
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: It's all about the heart. Listen, there, right between the beats (Thranduil)   Mar 10 Fév - 3:20




« It's All About The Heart »

Je replaçai l'arc et les flèche là où je les avais trouvé. La remarque du Roi au sujet de la vie me laissa pensive. Peut-être aurais-je pu épargner mon père d'une façon ou d'une autre ? Ou peut-être pas. Peut-être que le destin voulait que cela arrive pour une raison. Je connaissais la réponse à cette question. Elle était même plus qu'évidente. Il n'empêchait pas que Hamil et Andaraniel me manquaient à tous les jours. La mort de mon père en voulant me sauver avait mené sa femme à sa perte.

J'avais tout fais pour lui redonner l'envie de vivre, mais... la douleur était trop grande. Elle s'était laissée mourir de chagrin. J'aurais pu très bien faire comme elle, mais je ne l'avais pas fais. L'envie et la détermination de servir mon peuple me maintenait en vie et me donnait un espoir, espoir de voir un royaume prospère. Je voulais que les miens puissent vivre leur vies en sécurité dans les bois. Une étincelle d'espoir, voilà ce qui avait le don de donner la force de vivre à quelqu'un.

Je m'approchai silencieusement du seigneur du domaine, jetant un coup d’œil à ses épées sans pour autant lever un seul doigt sur elles, sachant très bien qu'il voulait être le seul à les manipuler. Elles étaient de magnifiques épées elfiques, mais elles se ressemblaient. La seule chose qui les différenciait était les runes gravées dans leurs lames qui représentaient leur noms, Aglariel et Véredhiel, respectivement Gloire et Promesse. Je vis une lueur dans ma vision périphérique et regarda dans sa direction pour voir une lame miroiter sous les lanternes ambres. Elle portait le nom de Aglariel, Gloire.

Elles sont de magnifiques épées. murmurai-je doucement, n'ayant pas pu m'empêcher de commenter alors que le Roi racontait qu'elles avaient appartenu à son père avant lui. J'en savais suffisamment à propos de nos origines, grâce à ma mère, pour savoir ce qui était arrivé au père du Roi, mais ne dit mot à ce sujet, par respect.

Entendre Thranduil parler des temps anciens me remplit de nostalgie. Cela me rappelait ma mère qui m'avait racontée toutes sortes de choses au sujet de la Terre du milieu, dont les origines des Elfes plus précisément. Je pu sentir de l'hésitation et de la perplexité chez le Roi. Avais-je dis ou fais quelque chose qui lui avait déplu ? Était-ce à cause de mes paroles à propos de lui étant un bon Roi ? Oui, peut-être... Tous et toutes avaient leurs incertitudes personnelles intérieures et le Roi ne faisait pas exception à la règle, ni même moi.

Derrière cette assurance, je savais que de l'incertitude s'y cachait. Malgré tout, je savais également que l'homme s'efforçait de faire ce qui était juste pour préserver son royaume même s'il ne consultait pas les Anciens. La seule chose qui importait était que le seigneur du domaine n'avait aucune intention de nuire à son peuple. C'était là une chose que j'appréciais chez un noble.

Suite aux dernières paroles de Thranduil, un léger hochement de tête et un sourire à peine visible se dessina sur mes lèvres. J'étais bien d'accord avec ce qu'il venait tout juste de dire. Les royaumes ne furent pas tombé à cause de l'Ombre qui les avait consumé, mais suite à de mauvaises décisions de la part de leur souverains. Bien entendu, personne n'était parfait et tous faisait des erreurs, certaines malheureusement plus fatales que d'autres.

Il y eu un court silence entre le Roi et moi, mais il ne dura pas longtemps, car l'homme sortit de ses pensées et me dit qu'il ne fallait pas le laisser parler à propos de ce genre de chose plus longtemps. Il n'avait pas tort, cela m'ennuyait un peu. J'étais une guerrière après tout. N'empêche que j'aimais bien savoir ce qui était arrivé aux autres peuples. Je ne pu m'empêcher de laisser échapper un léger rire suite à ses paroles, mais une lueur argentée pointée dans ma direction attira mon attention.

Je levai mon regard clair pour rencontrer celui du Roi qui se trouvait à quelques mètres non loin de moi. Semblait-il me proposer de faire un duel ? Il semblerait que la réponse à cette question soit un oui. J'étais un peu surprise que l'Elfe avait prit l'initiative de me le demander, mais sa proposition était tout de même séduisante. Je me redressai, levant le menton d'un air qui se voulait amusé. Puis un sourire qui reflétait mon amusement se dessina sur mes lèvres. C'était ma manière à moi de lui faire savoir que j'acceptais son offre.

_________________


“I don't want to see you fall apart.
I don't want to hear your broken heart.”

Ma couleur c'est le #557055


Dernière édition par Ealwin le Jeu 11 Fév - 0:31, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t102-ealwin-elven-wa

Thranduil


avatar
ADMIN - Thranduil
Age : 24 Féminin
Localisation : France (Mirkwood)
Messages : 596


Feuille de personnage
Héros: Niveau 4
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: It's all about the heart. Listen, there, right between the beats (Thranduil)   Mar 10 Fév - 20:26



IT'S ALL ABOUT THE HEART

« There are some wounds that even time cannot cure »


Le sourire amusé d'Ealwin refléta l'intérêt qu'elle porta à la proposition du roi, qui abaissa alors son épée. Jusqu'alors à moitié assis contre la table, Thranduil se redressa et s'en écarta d'un seul et même mouvement, abandonnant Véredhiel à sa solitude. Dans la main droite du roi demeurait Aglariel, qui traîna un moment bas à ses côtés tandis qu'il déambulait dans la zone d'entraînement. Il fit cogner un instant le bout de sa lame contre le sol, et un léger tintement s'éleva alors dans le silence qui les environnait. La majeure partie du sol des Halls était en pierre, mais celui de l'arène était en sable et lorsque Thranduil y posa les pieds il se tassa sous son poids. Le terrain était ferme et moelleux, sans aspérité aucune.

« — Ne vous avisez pas de me laisser gagner surtout ... » la prévint Thranduil avec un sourire, conscient de la situation quelque peu délicate dans laquelle il venait de mettre la jeune femme.

Ce n'était jamais aisé de se battre avec un roi, même - surtout - par distraction. La plupart des gens se contentaient de les laisser gagner de peur de recevoir leur courroux ou même de les blesser, et les elfes ne faisaient pas exception à la règle, bien au contraire. La complexité de sa pratique n'avait d'égale que la simplicité de sa théorie : rien n'était plus simple que le principe du combat, et pourtant le mener était une toute autre tâche, bien plus ardue et emplis d'imprévus. Mais Thranduil était joueur et l'aspect embarrassant de la situation ne lui faisait pas peur ...

« — Voyons ce que votre père a laissé derrière lui »

Le roi ne doutait pas des capacités d'Ealwin. Hamil n'était pas devenu quelqu'un d'important pour rien et il avait dû enseigner à sa fille ce que les âges lui avaient appris ... restait à savoir ce qu'Ealwin en avait retenu. Longue était l'ombre d'un père et celle d'Hamil avait été grande : Thranduil le savait, la jeune femme allait mettre du temps avant d'en sortir. Faire son propre chemin était long et fastidieux, en particulier lorsqu'on était fille de héros ... ou fils de roi.

Thranduil laissa la jeune femme choisir ses armes, intrinsèquement persuadé que son choix se porterait sur les dagues. Le roi n'avait pris qu'une seule de ses deux lames et cela lui convenait parfaitement : le combat n'en serait que plus passionnant.

Le roi se mit en garde et s'inclina légèrement devant son adversaire.

« — Les Dames d'abord » affirma-t-il avec une moue amusée.

_________________

“ It is said that the most beautiful things in this world cannot be seen or touched but only felt with the heart, but there is nothing more blind and deaf than a bleeding heart. Some hearts are not cold, solely broken


Dernière édition par Thranduil le Dim 7 Juin - 20:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t44-thranduil-the-el

Ealwin


avatar
MEMBRE - Ealwin
Age : 21 Féminin
Localisation : Forêt Noire
Messages : 299


Feuille de personnage
Héros: Niveau 1
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: It's all about the heart. Listen, there, right between the beats (Thranduil)   Sam 14 Fév - 1:26




« It's All About The Heart »

Un silence s'installa entre Thranduil et moi alors que je l'observais abaisser son arme, se détacher de la table et cogner la lame de son épée contre le sol de la salle où nous nous trouvions. Avec l'aide de ma vue perçante, je vis ses pieds s'enfoncer dans le sol. C'était du sable. La plupart des sols des Halls étaient faits de pierre, mais ceux de l'arène où nous pouvions nous entraîner ne l'étaient pas. Après un moment, l'homme m'avisa de ne pas le laisser gagner. Je secouai la tête doucement, riant doucement.

Beaucoup de gens laissaient gagner leur Roi lorsqu'ils étaient confrontés à lui, soit par peur de le blesser ou bien par crainte de subir son courroux. Je pouvais tout à fait le comprendre. Il fallait admettre que la situation dans laquelle m'avait mis Thranduil était délicate. Le but de cet affrontement n'était pas de se blesser, mais de se mesurer à l'autre. C'était bien plus facile à dire qu'à faire. Il pouvait se produire tout plein d'imprévus.

Je tâcherai de ne pas le faire.

il y eu un commentaire à propos de mon père. Je relevai la tête pour croiser les yeux du Roi pendant quelques secondes. Perplexité, doute et douleur régnaient dans mon regard clair. L'entraînement et les deux dagues que j'avais reçu étaient les seules choses qui restaient d'Hamil. C'était comme si j'étais la seule personne encore vivante à faire perdurer sa mémoire. Je voulais être à sa hauteur. Je possédais du talent, mais avais-je l'étoffe d'une bonne guerrière ? Je voulais tellement que les heures passées ensemble à s'entraîner n'eurent pas été vaines.

Je me repris lorsque je me souvins où je me trouvais et évita le regard de Thranduil pour aller effectivement prendre en main les deux dagues, Huor, Courage et Meleth, Amour, que j'avais laissé sur la table en venant dans la salle d'entraînement où s'était trouvé le Roi un moment plus tôt. Lorsque je les eu pris en main, je me retournai pour faire face à l'autre personne dans la salle et le saluer également. Je n’eus pas à attendre bien longtemps avant qu'il me laisse attaquer en premier. Gardant toujours le regard rivé sur l'homme devant moi, je levai mes mains et lançai mes armes en ligne droite sur Thranduil.

_________________


“I don't want to see you fall apart.
I don't want to hear your broken heart.”

Ma couleur c'est le #557055


Dernière édition par Ealwin le Jeu 11 Fév - 0:33, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t102-ealwin-elven-wa

Thranduil


avatar
ADMIN - Thranduil
Age : 24 Féminin
Localisation : France (Mirkwood)
Messages : 596


Feuille de personnage
Héros: Niveau 4
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: It's all about the heart. Listen, there, right between the beats (Thranduil)   Lun 16 Fév - 0:37



IT'S ALL ABOUT THE HEART

« There are some wounds that even time cannot cure »


Comme il s'y attendait, Ealwin s'empara de ses deux dagues, mais la suite surpris davantage Thranduil. Le roi s'était attendu à un corps à corps ou quelque chose de la sorte : quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il vit les dagues de la jeune femme filer à toute allure dans sa direction, tels deux éclairs d'argent. Par instinct, Thranduil s'écarta de leur chemin, et à l'aide de sa propre épée il dévia celle qui lui était le plus proche. Le bruit des lames qui s'entrechoquèrent résonna un moment dans les Halls, et il fut suivi par le tintement de l'acier contre la pierre, signe que les dagues avaient finalement terminé leur route au sol loin, bien loin de leur cible initiale ... et heureusement. Si l'intention de Thranduil s'était portée sur les dagues le temps que le danger passe, il se porta par la suite vers Ealwin. Le roi ne pouvait dissimuler sa surprise, et il eut un léger rire.

« — Et bien, cela n'est pas passé loin ... » fit-il remarquer avec un sourire sur le coin des lèvres.

L'agilité du roi était la seule raison de l'échec d'Ealwin : d'aucuns, moins vifs, n'auraient pas manqué d'être touché. Figé dans l'action, Thranduil se reprit cependant et se retourna un instant vers les dagues qui s'étaient échouées au loin, avant de reporter son intention vers la jeune femme.

« — Pourquoi avez-vous fais ça ? » demanda calmement Thranduil, malgré tout étonné.

Le roi fit quelques pas, se baissa et ramassa les armes d'Ealwin qui avaient, sensiblement, atterrie au même endroit. Elles étaient froides et tranchantes et provenaient de toute évidence des forges des elfes, et Thranduil se surprit un instant à se demander qui en était le forgeron. Sans plus attendre, le roi retourna auprès d'Eawlin et lui tendis ses dagues sans y toucher davantage. Les armes étaient terriblement personnelles, et Thranduil ne tenait pas à empiéter sur son intimité. Il était peut-être roi, mais cela ne l'autorisait pas à s'approprier les affaires d'autrui ... dû moins, pas en de telles circonstances.

« — Si je puis émettre un jugement, vous ne devriez pas vous désarmer de la sorte » affirma-t-il en lui tendant les dagues « D'autres, moins conciliants, ne vous auraient pas rendu vos dagues ... » fit-il remarquer.

Peut-être qu'en d'autres circonstances et face à de vrais ennemis, la jeune femme n'aurait pas fait ce choix, mais sa façon de faire l'intriguait indéniablement.

« — N'aimez-vous donc pas le combat rapproché ? » questionna Thranduil.

C'était, peut-être, la meilleure explication qu'il avait trouvé ... mais en ce cas, pourquoi les dagues ? Elles offraient une bien piètre portée - sauf quand on les lançait bien évidemment - et étaient, de ce fait, peu appropriées à ce genre de préférence.

_________________

“ It is said that the most beautiful things in this world cannot be seen or touched but only felt with the heart, but there is nothing more blind and deaf than a bleeding heart. Some hearts are not cold, solely broken


Dernière édition par Thranduil le Dim 7 Juin - 20:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t44-thranduil-the-el

Ealwin


avatar
MEMBRE - Ealwin
Age : 21 Féminin
Localisation : Forêt Noire
Messages : 299


Feuille de personnage
Héros: Niveau 1
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: It's all about the heart. Listen, there, right between the beats (Thranduil)   Ven 27 Fév - 21:31




« It's All About The Heart »

Après avoir lancé mes dagues, j'observai la réaction du Roi. Elle fut vive et efficace. L'homme semblait surprit par ma soudaine attaque. Les dagues n'étaient pas très pratiques niveau combat rapproché. Bien sûr elles pouvaient causer d'importants dommages, mais il restait qu'elles étaient plus efficaces lorsqu'elles étaient lancées, la raison du pourquoi j'avais décidé de le faire. Il fallait admettre que je me désarmais en lançant mes dagues. Celles-ci s'écrasèrent au sol dans un tintement, attirant mon attention un moment pour ensuite la reporter sur Thranduil.

Comme contagieux, un léger rire s'échappa de mes lèvres également. L'agilité du Roi était la seule raison derrière mon échec. Échec ? Je ne pouvais pas vraiment appeler cela un échec, car le but n'était pas de le blesser. C'en était quand même un, car les lames n'avaient pas atteint leur cible. Le Roi demanda à savoir pourquoi j'avais fais cela. C'était compréhensible qu'il se pose ce genre de question. Je fis un pas dans la direction de Thranduil, levant une main vers les dagues.

Je l'ai fais pour la simple raison qu'elles sont beaucoup plus efficaces lorsqu'on les lance.

L'homme se baissa et prit mes armes avec précaution pour ensuite me les tendre. J'étendis mes deux mains et pris les deux manches des dagues. Le Roi émit un jugement et il avait raison, je ne l'aurais pas fais dans d'autres circonstances. En réel combat, les ennemis n'étaient pas si cléments. Ils pouvaient être durs, froids et sans scrupules. Ils n'hésiteront pas à attaquer à la seconde où ils verront une faille dans ma défense. Il était important que je sois armée en tout temps. J'offris un léger hochement de tête, comme pour le remercier de m'avoir rendu mes armes. J'étais peut-être inexpérimentée, mais je savais que je devais être armée en tout temps. Je levai alors le regard vers Thranduil pour lui répondre.

Vous n'avez pas tort, je préfère le combat rapproché. Je suppose que vous vous demandez sans aucun doute pourquoi j'utilise les dagues. Je marquai une pause et pris en main une des lames, Amour, Meleth puis la fis miroiter un moment sous les lanternes ambres. Je les utilise parce que je n'ai pas pu me défaire d'elles. Elles appartenaient à mon père. Celle-ci porte le nom de Meleth et l'autre celui de Huor. Je secouai la tête doucement, pensive. Peut-être faudrait-il que je change d'arme si je voulais pratiquer le combat rapproché. En y pensant, j'étais plutôt douée pour manier les épées. À cette pensée, je fixai mon regard clair sur le Roi.

Je suis plutôt douée pour manier les épées. Vous permettez que je change d'arme ?

_________________


“I don't want to see you fall apart.
I don't want to hear your broken heart.”

Ma couleur c'est le #557055


Dernière édition par Ealwin le Jeu 11 Fév - 0:33, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t102-ealwin-elven-wa

Thranduil


avatar
ADMIN - Thranduil
Age : 24 Féminin
Localisation : France (Mirkwood)
Messages : 596


Feuille de personnage
Héros: Niveau 4
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: It's all about the heart. Listen, there, right between the beats (Thranduil)   Mar 3 Mar - 0:12



IT'S ALL ABOUT THE HEART

« There are some wounds that even time cannot cure »

Citation :
Vikings a repris aux USA et … oh shit, je vois Ealwin partout maintenant Razz

Thranduil écouta les explications d'Ealwin avec une intention toute particulière, et il commença à comprendre l'enjouement de la jeune femme pour ses dagues. Les manier était une façon comme une autre d'entretenir le souvenir de son père et, dans un sens, de le faire vivre à travers cela. Pour l'avoir lui-même vécu avec Oropher et Legolas, les pères avaient toujours tendance à façonner leurs enfants à leur image, si bien que le Seigneur du Vertbois se demanda un moment si les talents d'Ealwin étaient vraiment les siens ou si, au contraire, ils n'étaient qu'une copie de ceux d'Hamil. C'était un fait beaucoup plus commun que la plupart des gens s'imaginaient, car c'était là l'une des choses les plus naturelle qui soit ... le devoir des parents - et plus encore chez les elfes - était de transmettre des savoirs et des compétences à leurs enfants, et dans leur volonté inextinguible de bien faire ces enfants s'appliquaient dans leur tâche, cherchant à satisfaire toujours plus leurs pairs et leurs parents, inhibant parfois même leur propre volontés et aptitudes au profit de celles que les autres voulaient. Pourtant, lorsque le temps passait, il était important de se défaire de ces similitudes parfois étouffantes et de savoir faire, comme les hommes le disaient si souvent, son propre chemin. C'était d'autant plus vrai pour les elfes qu'ils étaient immortels : pour s'épanouir il fallait vivre sa propre existence, et non vivre à travers quelqu'un ... mais c'était une chose tellement facile à dire, et tellement dur à faire, en particulier lorsque la personne en question n'était plus de ce monde. Thranduil entrevoyait le schéma qu'entretenait, mais il refusa de le mettre en lumière. Ils n'étaient, de toute évidence, pas assez proches pour ce genre de discours. Là n'était pas sa place, là n'était pas son rôle. Et pourtant ...

Le Roi du Vertbois observa un moment les armes d'Hamil, appréciant les finitions qui y avait jadis été apporté. Thranduil ignorait si Hamil les avait fait forger pour lui ou si sa famille les détenait depuis des générations, mais elles égalaient en beauté les armes des Jours Anciens qui pour la plupart avaient sombré dans l'oubli et dans le néant.

« — Elles sont remarquables » affirma Thranduil en détachant péniblement son regard des lames « Connaissez-vous leurs origines ? » demanda-t-il finalement.

Peut-être avaient-elles une histoire bien à elles, ou peut être pas ... les armes étaient souvent nommées pour leurs exploits au combat, d'autres pour ce qu'elles représentaient, mais toutes avaient une chose en commun : une histoire, ainsi qu'une origine. Meleth et Huor paraissaient davantage être des armes symboliques que réellement meurtrières. Contrairement à Orcrist qui s'était illustrée dans le carnage, elles semblaient reposer sur quelque chose de fondamentalement bienveillant ou peu s'en fallait. Thranduil n'oubliait pas qu'une arme était faite pour tuer, mais après tout, les noms n'étaient jamais choisis au hasard.

Ealwin lui fit part de sa volonté de changement, et le roi approuva sans une once d'hésitation.

« — Je vous en prie, faites-donc. Il n'y a que comme ça que nous saurons » répondit Thranduil avec un léger sourire « Vous ne trouverez malheureusement pas d'armes d'aussi bonne faction que vos dagues, mais il sera toujours temps de vous en trouver une si cela vous sied » expliqua le Seigneur du Vertbois.

Les armes des elfes étaient certes largement supérieures à celle des hommes, mais même chez eux demeuraient une certaine différence de qualité indéniable. S'il était important pour Thranduil d'offrir à ses guerriers des armes et des armures dont ils pouvaient être fiers, elles n'en demeuraient pas moins de moindre valeur face à celles que les seigneurs ou lui-même avaient. Cependant, sur un champ de bataille, la beauté d'une arme n'avait pas beaucoup d'importance : une fois couvertes de sang, toutes les armes se ressemblaient ... ou presque.

Thranduil observa Ealwin faire son choix parmi les épées d'entraînement qui se trouvaient sur les râteliers. Il y avait principalement des fauchons et des épées courtes et à une main, car c'était là les armes favorites des elfes, mais parmi elles se trouvaient également une claymore qui dépassait largement du reste. Le roi était curieux de voir sur quel type d'épée se porterait le choix de la jeune femme.

_________________

“ It is said that the most beautiful things in this world cannot be seen or touched but only felt with the heart, but there is nothing more blind and deaf than a bleeding heart. Some hearts are not cold, solely broken


Dernière édition par Thranduil le Dim 7 Juin - 20:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t44-thranduil-the-el

Ealwin


avatar
MEMBRE - Ealwin
Age : 21 Féminin
Localisation : Forêt Noire
Messages : 299


Feuille de personnage
Héros: Niveau 1
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: It's all about the heart. Listen, there, right between the beats (Thranduil)   Jeu 12 Mar - 5:12




« It's All About The Heart »

Il était tout à fait naturel de vouloir préserver le souvenir de ses parents. Ceux-ci avaient tendance à forger leurs elfes à leur image. De son vivant, Hamil était doué pour manier les dagues et me l'a transmis. Je ne pouvais pas lui en vouloir. Il m'avait seulement transmis ce qu'il connaissait de mieux. Thranduil n'avait aucune raison de douter de mes aptitudes. Je savais manier les dagues, mais j'étais beaucoup plus à l'aise à l'épée. Je regrettais de ne pas avoir choisi cette arme bien plus tôt. On pouvait dire que mon désir de préserver la mémoire de mon père m'avait consumé. Il était temps pour moi de me rattraper et d'être ma propre personne.

Je détachai mon regard des armes et croisai le regard clair du Roi. Il émit un commentaire qui me fit sourire légèrement et ensuite me demanda si je connaissais les origines de ces lames. Celles-ci étaient plutôt floues, car elles avaient traversées plusieurs générations. Les parents transmettaient ces armes à leurs enfants. Elles avaient même servi sur les champs de bataille. Mon grand-père que je n'ai jamais connu fut l'avant dernière personne à les avoir possédée. Puis ce fut mon père après lui et ensuite moi. Les noms Meleth et Huor étaient symboliques. Le premier représentait l'amour envers son peuple et son seigneur tandis que le deuxième représentait le courage d'affronter les dangers. Leurs significations étaient importantes à mes yeux, car elles représentaient ce que je faisais aujourd'hui.

Je vous remercie. La seule chose que je sais est qu'elles ont traversées plusieurs générations. Je regrette de ne pas pouvoir vous dire qui les a fait forger. Elles ont même servi. Je dirais que leurs noms sont plutôt symboliques.

Ce fut avec un léger hochement de tête que je me retournai pour aller choisir une arme qui me convenait. Il y en avait de toutes sortes. Elles n'étaient peut-être pas de la même qualité que mes dagues, mais cela m'était égal. L'important était que je me sente à l'aise avec l'arme. Si je me sentais à l'aise avec celle-ci, assez pour pouvoir la manier, alors ce serait elle que j'utiliserais. Il y avait un fauchon, des courtes, à une main, les favoris des Elfes la plupart du temps, et une claymore, plus longue que les autres. Mon choix s'arrêta sur l'épée à une main. Un choix tout à fait attendu de la part d'un Elfe, sauf que je n'avais aucune envie d'utiliser une arme que je n'étais pas à l'aise de manier. Je pris le manche de l'arme et fis face au Roi. On pouvait dire que j'étais curieuse de voir comment allait se dérouler le duel maintenant que j'avais en main une arme avec laquelle j'étais plus à l'aise.

Je vous laisse attaquer en premier, mon Seigneur. J'ai porté la première attaque. Je crois que maintenant c'est à votre tour.

_________________


“I don't want to see you fall apart.
I don't want to hear your broken heart.”

Ma couleur c'est le #557055


Dernière édition par Ealwin le Jeu 11 Fév - 0:34, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t102-ealwin-elven-wa

Thranduil


avatar
ADMIN - Thranduil
Age : 24 Féminin
Localisation : France (Mirkwood)
Messages : 596


Feuille de personnage
Héros: Niveau 4
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: It's all about the heart. Listen, there, right between the beats (Thranduil)   Dim 22 Mar - 0:28



IT'S ALL ABOUT THE HEART

« There are some wounds that even time cannot cure »


Sans surprise, la jeune elfe s'empara d'une épée légère à une main, aisément maniable et, de ce fait, pratique. La force des elfes résidait dans leur rapidité à se battre et se mouvoir, et Ealwin semblait l'avoir bien compris. Elle lui fit remarquer que c'était désormais à son tour d'attaquer, et un léger sourire amusé se dessina un instant sur le visage du roi.

« — Il semblerait en effet » affirma Thranduil.

Alors, le Roi du Vertbois affirma sa prise sur la garde de son épée. Le silence se fit autour d'eux, et pendant un moment dans les Halls ne résonnèrent que le chant des courts d'eau qui parcouraient l'ensemble du palais. Tout comme la lumière des étoiles, l'eau était sacrée chez les elfes, car elle représentait le puissant Ulmo, seigneur des mers et des océans qui avait, de tout temps, protéger les Eldars des malheurs du monde, sans pour autant les empêcher.

Aux aguets, Thranduil fit quelques pas autour de la guerrière, évaluant son jeu de jambes comme il le faisait avec tous ses adversaires digne de ce nom. Savoir se déplacer était tout aussi important que de savoir parer ou attaquer, car c'était souvent ce qui vous sauvait la vie lors des situations difficiles. Un mouvement en arrière pouvait vous éviter un coup d'épée parfois plus efficacement que ne l'aurait fait un bouclier. Machinalement, Thranduil fit doucement tournoyer son épée dans sa main de manière à distraire la jeune femme. Se déplacer, attirer l'intention, tout cela n'avait qu'une seule fonction : déconcentrer son adversaire pour le rendre moins attentif ... et de ce fait, plus vulnérable. Mais Thranduil n'était pas là pour déterminer qui était le meilleur des deux, simplement pour ... ... fallait-il vraiment mettre un mot là-dessus ? Lui-même ne le savait pas vraiment. Peut-être pour ne plus être roi pendant quelques heures et ainsi échapper à la monotonie de son existence. C'était, finalement, sa manière à lui d'échapper à la réalité et à ce qui se passait à l'extérieur de ces murs.

Sans plus attendre, Thranduil lança son premier assaut, bien plus lentement qu'il ne l'aurait fait en d'autres circonstances. Les épées avaient une portée plus longue que les dagues et il n'était pas aisé de s'y faire instantanément, aussi Thranduil ménagea-t-il la jeune femme les premiers instants. Le seigneur elfe porta sa première attaque en direction de l'épaule droite d'Ealwin : c'était là un coup facile à parer et l'elfe ne douta pas un seul instant qu'elle réussirait à le contrer. Le tintement des deux armes se fit bientôt entendre ... aussi fluide que l'eau d'une rivière, le seigneur du Vertbois se servit de la baisse d'intention qu'avait provoqué l'étonnante simplicité de son coup pour se glisser derrière la jeune femme. De sa main, il l'effleura un instant, avant de la pousser adroitement vers l'avant pour lui faire perdre l'équilibre. Ça n'était ni dans les règles, ni dans les codes, mais Thranduil n'en éprouva pas moins une satisfaction mesurée à briser ainsi les usages. Dernière sa prestance dédaigneuse et sa froideur singulière, Thranduil demeurait au fond un homme jovial qui n'avait, malheureusement, que trop peu l'occasion de le démontrer.

Un léger sourire sur le coin des lèvres, le roi pointa de nouveau son épée en direction d'Ealwin.

_________________

“ It is said that the most beautiful things in this world cannot be seen or touched but only felt with the heart, but there is nothing more blind and deaf than a bleeding heart. Some hearts are not cold, solely broken


Dernière édition par Thranduil le Dim 7 Juin - 20:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t44-thranduil-the-el

Ealwin


avatar
MEMBRE - Ealwin
Age : 21 Féminin
Localisation : Forêt Noire
Messages : 299


Feuille de personnage
Héros: Niveau 1
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: It's all about the heart. Listen, there, right between the beats (Thranduil)   Mar 14 Avr - 8:30




« It's All About The Heart »

J'appliquai mes deux mains au niveau de la garde de l'épée et la levai, gardant les coudes près de mon corps pour me protéger. Le silence se fit et le chant des cours d'eau était la seule chose que l'on pouvait entendre à travers les halls. Le regard rivé sur Thranduil, je l'observai tournoyer son arme et se déplacer autour de moi avec pour intention de me distraire. Je gardai les yeux sur la lame que l'homme tenait dans ses mains. Pour me déplacer, je croisais les pieds et allais en sens inverse à mon adversaire pour pouvoir toujours le suivre du regard. Le jeu de jambes était très important, car il pouvait vous sauver la vie dans certaines situations. Malgré que je savais que Thranduil ne ferrait pas de mal à quelqu'un de son peuple, je gardais toujours à l'esprit que j'étais une guerrière. Il ne fallait en aucun cas que je sois distraite, même si ce soir était seulement un duel pour se mesurer à l'autre.

La première attaque arriva. Elle était simple et rapide donc facile à parer, à utiliser pour distraire son adversaire et donner un autre coup beaucoup plus saisissant que le premier. L'épaule droite était visée. Malheureusement pour l'Elfe et heureusement pour moi, il semblerait que la main droite soit celle que j'utilisais pour manier l'épée. Rapidement, je levai mon arme avec l'intention d'abattre le côté lisse de la lame contre celle du Roi pour la repousser. Avec l'aide de mon ouïe sensible, je perçue des pas se faufiler derrière moi. Ne voyant pas une silhouette sortir de mon champ de vision, je compris ce que le Roi essayait de faire. Dans un mouvement rapide, je pris appuis sur un pied, au cas où je viendrais à perdre l'équilibre et fis glisser l'autre derrière pour venir faire face à Thranduil. Je levai la main qui tenais l'arme et visai ensuite le flanc droit.

_________________


“I don't want to see you fall apart.
I don't want to hear your broken heart.”

Ma couleur c'est le #557055


Dernière édition par Ealwin le Jeu 11 Fév - 0:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t102-ealwin-elven-wa

Thranduil


avatar
ADMIN - Thranduil
Age : 24 Féminin
Localisation : France (Mirkwood)
Messages : 596


Feuille de personnage
Héros: Niveau 4
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: It's all about the heart. Listen, there, right between the beats (Thranduil)   Dim 3 Mai - 19:55



IT'S ALL ABOUT THE HEART

« There are some wounds that even time cannot cure »

A son grand soulagement ou peu s'en fallait, Ealwin ne tomba pas et garda son équilibre. Une chute aurait mis sans conteste le Roi dans l'embarras, car il ne voulait ni blesser ni humilier Ealwin, et bien que Thranduil se doutait qu'il en fallait plus pour l'atteindre, il ne tenait pas à porter un coup sur l'armure déjà fragilisée de sa conscience. A son tour, la jeune guerrière lança son assaut et son épée fila vers le flanc droit de Thranduil, tel un éclair d'argent au coeur de la nuit. Le Roi des Elfes eut un mouvement de recul et d'un geste vif il mit sa propre épée entre lui et la lame d'Ealwin. Les deux armes s'entrechoquèrent et le tintement de l'acier résonna dans les Halls, déserts à cette heure de la nuit. Si ce duel n'avait rien de sérieux au sens strict du terme, il n'en demeurait pas moins dangereux, car les armes qu'ils usaient étaient loin d'être factices : elles pouvaient trancher la chair, blesser et tuer si l'on n'y prenait garde. La dextérité des deux assaillants était un rempart, mais un faux mouvement était vite arrivé ...

Thranduil s'apprêta à contrer une autre offensive d'Ealwin lorsque, au loin, une voix se fit entendre.

« — Mon Seigneur »

La voix raisonna dans les Halls et surprit Thranduil qui, l'espace d'un instant, fut déconcentré. Par la suite, tout se passa très vite : le roi fit un faux mouvement, et il sentit la lame d'Ealwin, qu'il venait de parer, glisser le long de la sienne, jusqu'à la garde quasi-inexistante de son fauchon. L'épée d'Ealwin tressauta alors et termina sa course sur l'avant bras du roi. Le tissu de sa tunique ne fut pas en mesure de résister au tranchant de la lame, et l'acier froid mordit l'avant-bras de Thranduil. Aucune force ni intention ne guidait la lame, seulement la vitesse et, indéniablement, la malchance ; aussi l'entaille qui se dessina dans la chair de Thranduil ne fut-elle pas profonde. De surprise, le Seigneur du Vertbois manqua de lâche son épée, mais il se reprit aussi vite qu'il s'était perdu. Il y eut un instant de silence gêné, tandis que la tunique foncée de Thranduil se rougissait de son sang. Brièvement, le Roi jeta un regard à Ealwin pour lui faire comprendre que tout allait bien, avant de porter son intention sur le garde qui venait d'approcher. Sur son visage d'immortel se lisait une certaine crainte.

« — Mon Seigneur, les sentinelles des portes du palais requièrent votre présence de toute urgence. Les portes sont closes, mais des araignées ont trouvé un moyen de traverser la rivière et elles rôdent à l'entrée »


Thranduil reposa son épée et releva sa manche tâchée.

« — Et les sentinelles requièrent ma présence pour les abattre ? » demanda Thranduil, légèrement agacé par si peu de bon sens. Le Roi leva les yeux vers le garde ... il n'attendait pas de réponse de sa part, aussi ajouta-t-il d'un ton un peu plus posé « Abattez-les, mais laissez-en quelques une s'échapper. En fuyant, elles vous montreront le chemin qu'elles ont emprunté pour venir ... cependant, ne les laisser pas retourner chez elle : tuez-les une fois que vous avez vos réponses, et faites en sorte que cela ne se reproduise plus »

Ordonna Thranduil. Sans attendre davantage, le garde se retira aussi prestement qu'il était arrivé, laissant Thranduil et Ealwin de nouveau seuls. Lorsqu'il eut disparu, le roi porta de nouveau son intention sur la jeune guerrière.

« — Vous devriez garder l'épée » fit remarquer le roi « De toute évidence, elle vous réussie davantage » affirma-t-il avec un sourire.

Thranduil jeta un oeil sur l'entaille creusée dans sa chair. Elle saignait encore.

_________________

“ It is said that the most beautiful things in this world cannot be seen or touched but only felt with the heart, but there is nothing more blind and deaf than a bleeding heart. Some hearts are not cold, solely broken


Dernière édition par Thranduil le Dim 7 Juin - 20:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t44-thranduil-the-el

Ealwin


avatar
MEMBRE - Ealwin
Age : 21 Féminin
Localisation : Forêt Noire
Messages : 299


Feuille de personnage
Héros: Niveau 1
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: It's all about the heart. Listen, there, right between the beats (Thranduil)   Dim 31 Mai - 9:58




« It's All About The Heart »

Le silence régnait dans les halls et un tintement de métal vint le briser. Je su à ce moment là que c'était nos deux armes qui s'entrechoquèrent ensemble. Thranduil réussi à mettre son arme entre nous deux et à parer une autre attaque venant de ma part, mais une voix d'un garde vint déranger notre concentration. Surprise de voir quelqu'un, je me retournai rapidement dans la direction de la voix pour voir un autre Elfe. C'est alors que je sentis mon arme glisser le long du bras de Thranduil pour venir déchirer la tunique et encocher son avant-bras. Mal à l'aise de l'avoir atteint, j'évitai son regard et fixai mon attention sur le garde.

Le Roi était demandé pour abattre des araignées géantes qui avaient rejoint les portes. Mais pourquoi est-ce que les soldats demandaient à le voir pour le faire ? N'étaient-ils pas suffisamment entraînés pour le faire eux-même ? Un air incrédule et agacé se dessina sur mes traits d'immortel suite à cette question. Sentant un regard rivé sur moi, je détournai instinctivement le mien pour rencontrer celui de Thranduil qui me faisait savoir que tout allait bien. Suite à cela, je lui offris un léger hochement de tête silencieux.

Suite à l'ordre du Roi, le garde quitta la pièce et je reposai mon attention sur l'Elfe présent. Un faible sourire se dessina sur mes lèvres en entendant ses mots. J'étais plutôt satisfaite de voir que l'épée était une arme avec laquelle je me sentais plus à l'aise. Voyant la tunique se rougir de plus de sang, je déposai mon épée et fit un pas vers Thranduil.

Quelle idée de requérir votre présence pour abattre ces monstres. Je secouai la tête, raillant presque. Laissez-moi m'occuper de cette blessure. Ceci est la moindre des choses que je puisse faire. dis-je, souriant légèrement d'un air quelque peu gênée, indiquant l'entaille au niveau de l'avant bras d'une main. C'était ma façon à moi de m'excuser auprès du seigneur. En temps de guerre, s'il n'avait pas été mon Roi, je n'aurais pas hésité une seconde à utiliser ce moment d'inattention à mon avantage, mais la situation était différente.

_________________


“I don't want to see you fall apart.
I don't want to hear your broken heart.”

Ma couleur c'est le #557055


Dernière édition par Ealwin le Jeu 11 Fév - 0:26, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t102-ealwin-elven-wa

Thranduil


avatar
ADMIN - Thranduil
Age : 24 Féminin
Localisation : France (Mirkwood)
Messages : 596


Feuille de personnage
Héros: Niveau 4
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: It's all about the heart. Listen, there, right between the beats (Thranduil)   Lun 8 Juin - 0:13



IT'S ALL ABOUT THE HEART

« There are some wounds that even time cannot cure »

Thranduil resta un moment silencieux suite aux paroles d'Ealwin. Le roi était à la fois victime et coupable des agissements de ses sentinelles et de ses généraux : cela faisait un peu plus de deux mille ans que Thranduil régnait sur Vertbois-le-Grand, et bien que, pour l'heure, moins long que celui de son feu père, Oropher, son règne n'en était pas moins marqué d'une certaine hégémonie de la part du monarque, une hégémonie que Thranduil tenait de son père et qu'il prenait soin d'appliquer chaque jour. Hautain, Thranduil était perfectionniste et avait toujours eu du mal à considérer le travail d'autrui à la hauteur du sien : rien ne le satisfaisait davantage que ce qu'il faisait ou décidait, si bien qu'il avait toujours fait tout lui-même ; et c'était pour cette même raison que Thranduil avait cette volonté de toujours tout contrôler. Le seigneur du Vertbois pensait savoir mieux que quiconque ce qui était bien pour son peuple, et si l'Histoire avait su, jusqu'à présent, lui donner raison, cela n'en faisait pas pour autant une vérité. Pourtant, au sein d'Eryn Galen, l'affaire était entendue : Thranduil était le roi et s'était à lui et à lui seul que revenait les décisions, qu'elles soient aussi importantes qu'une guerre ou aussi insignifiantes que le destin d'un mortel. De cela, le roi étai bien conscient.

« — Je suis en grande partie responsable de cela » avoua Thranduil « Je suis un homme difficile. Je leur reproche leur manque d'initiative, mais j'aurai fais de même s'ils n'avaient pas fait les choses comme je le voulais » expliqua-t-il.

Le caractère difficile de Thranduil dépassait largement les frontières de Vertbois-le-Grand, et si les étrangers s'adonnaient volontiers aux rumeurs qui circulaient, les elfes du Vertbois, eux, savaient garder leurs distances face à ses racontars qui, il fallait l'avouer, n'étaient parfois pas bien loin de la vérité. Le roi était difficile à vivre, et les derniers évènements n'avaient pas arrangé les choses. Sur les âmes en peine, le malheur avait toujours cet effet-là.

Lorsqu'Ealwin mentionna sa blessure, Thranduil lui répondit simplement :

« — Je vous en prie, ne vous abaissez pas à cela. Vous avez mieux à faire que de panser les blessures d'un vieux roi, certainement » fit-il remarquer.

Sans attendre, le roi récupéra les deux épées qu'il avait déposé sur la table, tournant un instant le dos à la guerrière. Il était tard, et même si les elfes, au fil des âges, avaient de moins en moins besoin de dormir, le repos n'en était pas moins nécessaire, et Thranduil ne souhaitait pas empiéter sur celui d'Ealwin. La solitude l'avait rendu réservé, et tel un vieux loup, le roi préférait lécher ses plaies seul plutôt qu'entouré par sa meute. L'armure de glace, que le temps avait érigé et derrière laquelle Thranduil se cachait, n'était pas prête à se briser si facilement : il fallait de la patience et de la ténacité, beaucoup de ténacité ; une ténacité que son statut de roi faisait souvent vaciller, si bien que Thranduil avait finis par croire que nul n'en vendrait jamais à bout.

Citation :
Soit Ealwin insiste un peu et Thran’ la laisse faire, soit elle préfère le laisser dans son coin, c’est comme tu préfères ! =D Si tu choisis la seconde option, je pense qu’on pourra conclure sur ma prochaine réponse, autrement on continue ^.^

_________________

“ It is said that the most beautiful things in this world cannot be seen or touched but only felt with the heart, but there is nothing more blind and deaf than a bleeding heart. Some hearts are not cold, solely broken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t44-thranduil-the-el

Ealwin


avatar
MEMBRE - Ealwin
Age : 21 Féminin
Localisation : Forêt Noire
Messages : 299


Feuille de personnage
Héros: Niveau 1
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: It's all about the heart. Listen, there, right between the beats (Thranduil)   Ven 31 Juil - 20:29




« It's All About The Heart »

Thranduil était quelqu'un de difficile, ça, tous les Elfes du Vertbois le savaient. Même les autres peuples des contrées extérieures le savaient également. En y repensant, je ne pouvais pas en vouloir aux sentinelles d'être venus demander à leur seigneur d'abattre ces monstres. Malgré son tempérament difficile, cela ne changeait pas le fait que je respectais et appréciais cet homme. Il faisait ce qu'il y avait de mieux pour son royaume, avec aucune intention de le nuire.

Non, bien sûr que non. Comment leur en vouloir ? répondis-je simplement tout en secouant la tête légèrement.

Immédiatement, l'homme répondit que ce n'était pas la peine de se donner du mal pour panser ses blessures. Il avait raison, j'avais mieux à faire, comme reprendre des forces pour le lendemain, mais je ne pouvais pas partir. Des accidents pouvaient arriver, mais j'assumais mes actes. Bornée comme j'étais, un léger rire s'échappa de mes lèvre. Lorsque j'avais quelque chose en tête, il était bien difficile pour moi de changer d'avis. Ce n'était pas un homme orgueilleux comme Thranduil qui allait changer cela, bien au contraire.

Déterminée, je fis un pas dans sa direction, levant une main vers lui, comme pour l'arrêter. Ce sera bien difficile de le faire changer d'avis. Lui aussi était borné, mais je me sentirais trop mal si je partais sans rien faire. La simple pensée d'avoir blessé mon Roi me donnait la nausée. Un guerrier était supposé protéger son Roi et son peuple, pas le blesser.

Je vous ai blessé, c'est de ma faute. Je vous en pris, laissez-moi vous soigner. Je ne peux pas partir en sachant que je vous ai blessé.

(HRP : C'est court, je suis désolé. :/ J'ai pas trop d'inspiration. J'espère que cela te convient. Ealwin est bornée, elle ne laissera pas Thranduil partir en sachant qu'elle l'a blessé. Razz)

_________________


“I don't want to see you fall apart.
I don't want to hear your broken heart.”

Ma couleur c'est le #557055


Dernière édition par Ealwin le Jeu 11 Fév - 0:27, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t102-ealwin-elven-wa

Thranduil


avatar
ADMIN - Thranduil
Age : 24 Féminin
Localisation : France (Mirkwood)
Messages : 596


Feuille de personnage
Héros: Niveau 4
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: It's all about the heart. Listen, there, right between the beats (Thranduil)   Dim 2 Aoû - 15:10



IT'S ALL ABOUT THE HEART

« There are some wounds that even time cannot cure »

Citation :
Aucun soucis ne t'inquiète pas, c'est déjà cool d'avoir répondu ^.^

Thranduil resta un instant silencieux, partagé entre l'idée de rester et celle de partir. Le Roi était un homme taciturne et distant, tout le monde le savait, et peu étaient ceux qui osaient s'approcher, ni même le souhaitaient, si bien que cela était devenu une habitude pour lui, quelque chose qui avait finis par devenir normal, coutumier. Avec le temps, il avait fini par se fermer aux autres comme une huitre en danger, et tout autour de lui une carapace s'était formée, une carapace que personne n'avait le courage de briser et encore moins de fissurer. Thranduil n'était pas stupide : il savait qu'Ealwin était suffisamment intelligente pour ne pas s'y atteler – du moins le pensait-il – aussi finit-il par renoncer à partir. Le regard du Roi se posa un instant sur la main de la jeune femme, puis il reposa ses armes là où il les avait prises. Il retroussa sa manche tâchée de sang, mettant à l'air libre la plaie plus impressionnante que réellement dangereuse … Thranduil connaissait la douleur apportée par les blessures du cœur, celles qui ne se voyaient pas, aussi avait-il appris à ne plus souffrir de choses aussi superficielles.

« — Vous êtes tenace, n'est-ce pas ? » fit remarquer Thranduil avec un léger sourire « Prenez-garde, ou vous finirez comme moi »

Seul.

En réalité, et bien qu'un peu gêné, le Roi était heureux de rester un peu plus avec elle. Thranduil avait beau faire croire tout ce qu'il voulait, il aimait la compagnie des siens bien plus qu'il ne voulait lui-même l'admettre. Le Roi l'observa partir chercher de l'eau pure dans l'un des nombreux cours d'eau qui coulaient entre les rocs et les pierres, puis elle se munit d'une étoffe de soie avant de s'approcher de nouveau de lui. L'eau froide fit tressaillir un moment Thranduil [oui oui vous pouvez le dire, je suis une chochotte Razz ] mais il se laissa faire sans vaciller, tandis qu'un silence s'installait entre eux. Le seigneur elfe fixa un moment ses mains, immobile, le regard baiser, avant de finalement sortir de sa contemplation.

« — Une question me taraude, si vous me le permettez » Thranduil hésita un instant « N'y a-t-il dont personne dans ce palais pour combler votre cœur ? » demanda finalement le roi.

_________________

“ It is said that the most beautiful things in this world cannot be seen or touched but only felt with the heart, but there is nothing more blind and deaf than a bleeding heart. Some hearts are not cold, solely broken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t44-thranduil-the-el

Ealwin


avatar
MEMBRE - Ealwin
Age : 21 Féminin
Localisation : Forêt Noire
Messages : 299


Feuille de personnage
Héros: Niveau 1
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: It's all about the heart. Listen, there, right between the beats (Thranduil)   Jeu 10 Déc - 0:21




« It's All About The Heart »

Il y eu un silence pendant un instant entre Thranduil et moi. Réservé, j'ignorais ce à quoi il pensait. Son visage ne laissait paraitre aucune émotion, comme la plupart des Elfes. Certains étaient plus difficiles à lire que d'autres. Thranduil était l'un d'eux. Il devait sûrement réfléchir à ce qu'il devait faire. Fissurer sa carapace serait difficile, si bien qu'il ne valait pas la peine de s'y attarder au risque de se heurter à un mur. J'avais seulement l'intention d'assumer mes actes, rien de plus, mais je n'y voyais aucun inconvénient à ce que lui et moi échangions un peu. Cependant, le connaissant, je n'espérais rien.

Un léger rire s'échappa de mes lèvres en retour, comme pour confirmer les dires du seigneur. Effectivement, j'étais quelqu'un de tenace. Lorsque j'avais quelque chose en tête, je faisais tout pour arriver à mes fins. Je n'étais pas du genre à faire les choses à moitié et encore moins à ne pas assumer mes actes. Mes yeux s'écarquillèrent un instant à la vue de la plaie à l'air libre. Du sang coulait encore. Il fallait la nettoyer pour ne pas qu'elle s'infecte.

Je détournai le regard de la plaie, sentant une pointe du culpabilité monter, même si je savais que ce n'était qu'un accident et partit chercher de l'eau qui coulait entre les rocs et pierres du palais. De retour avec une bonne quantité de ce liquide pur, je retournai au près du roi, pris une étoffe de tissu et versa le liquide à l'endroit où il s'était blessé. Un silence s'installa entre Thranduil et moi alors que je m'affairais à nettoyer la plaie. De son vivant, ma mère m'avait apprise comment panser des blessures, que ce soit avec les herbes médicinales qui parsemaient le sol des forêts ou bien pour faire un pansement. Pour des blessures dans la forêt ou de guerre, mais pas de cette façon ce soir, surtout pas de cette façon. Je n'avais pas du tout prévu cela. Les yeux s'embuèrent alors que le visage de ma mère Andaraniel me traversa l'esprit.

Au même moment où je m'apprêtais à attacher l'étoffe de tissu autour du bras de Thranduil, sa voix me sortie de mes pensées avec une question qui me laissa perplexe. Y avait-il quelqu'un pour combler mon cœur ? C'était une excellente question. Y avait-il de la place pour quelqu'un ? Certainement. Avais-je le temps ? J'avais l'éternité devant moi à moins que je perde la vie au combat, mais cela ne servait à rien de penser à ce qui pourrait arriver. Il n'y avait personne pour occuper cette place. Peut-être était-ce parce que je donnais trop d'importance à la guerre. Avec les ténèbres qui approchaient, partager ma vie avec quelqu'un serait me demander beaucoup trop de temps ainsi que de l'investissement, mais je n'étais pas opposée à l'idée. Mordant ma lèvre inférieur, j'abaissai la tête que j'avais relevé un moment plus tôt pour lancer un regard au roi.

Pour tout vous dire... il n'y a personne pour occuper cette place. répondis-je d'une voix à peine plus haut qu'un murmure, tout en terminant d'attacher l'étoffe de tissu solidement pour ne pas qu'elle se défasse et pour qu'elle absorbe le sang s'il viendrait à en avoir d'autre. Pourquoi me posez-vous cette question ? demandai-je, curieuse de connaître la raison du pourquoi derrière ce questionnement. De mon côté, je me posais la même question au sujet de Thranduil. Il n'y avait pas de présence féminine dans les rangs royaux. Legolas avait sûrement une mère. Peut-être que... Oui, peut-être. Je savais que cette question était délicate, mais j'avais besoin de savoir. Je comprendrai s'il ne souhaitait pas répondre. Et vous, mon seigneur ? N'avez-vous pas de reine à vos côtés ?

_________________


“I don't want to see you fall apart.
I don't want to hear your broken heart.”

Ma couleur c'est le #557055
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t102-ealwin-elven-wa

Thranduil


avatar
ADMIN - Thranduil
Age : 24 Féminin
Localisation : France (Mirkwood)
Messages : 596


Feuille de personnage
Héros: Niveau 4
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: It's all about the heart. Listen, there, right between the beats (Thranduil)   Dim 14 Fév - 23:57



IT'S ALL ABOUT THE HEART

« There are some wounds that even time cannot cure »

Lorsqu'Ealwin eut terminée, Thranduil fit jouer ses doigts et les muscles de son bras bandé. Il ne sentait plus rien, car tel était le miracle des elfes : leurs blessures physiques guérissaient vite lorsqu'aucun maléfice n'habitait les armes qui les avaient blessé. Des hommes plus érudits auraient parlé d'endorphine, en vérité, Thranduil avait depuis longtemps appris à ne plus souffrir des blessures du corps. Elles étaient bien moindres comparées aux blessures du cœur qui, elles, ne se refermaient jamais …

Beaucoup le savaient, à Vertbois-le-Grand : Thranduil vivait pour son peuple, et pour lui seul. Ailleurs, l'on disait du Roi du Vertbois qu'il était égoïste et prétentieux, et si une part de vérité résidait dans ses dires, Thranduil n'en demeurait pas moins un roi protecteur envers les siens : tout ce qu'il faisait, il le faisait pour les elfes de la Forêt Noire, pour ce peuple héritier d'une civilisation aujourd'hui éteinte partout ailleurs. A Vertbois-le-Grand résidaient les derniers Sindar de Doriath, et le devoir de Thranduil était de les protéger et de les chérir. C'était pour cela qu'il prenait, ce soir, le temps de rester auprès d'Ealwin et de partager avec elle ces quelques mots : bien que jeune, Ealwin faisait partie de cet héritage, et il se devait de veiller sur elle, comme sur tous les autres.

« — Vous êtes belle, et intelligente : cela viendra » affirma Thranduil, le cœur sincère.

Ealwin était un bon parti, et si son rang n'égalait pas celui des reines, elle n'en restait pas moins une redoutable guerrière qui, un jour, ferait le bonheur d'un homme, pour peu qu'il s'en montre digne … car Ealwin – et Thranduil n'avait pas mis longtemps à le comprendre – ne faisait pas partie de ces femmes faciles : pragmatique et lucide, elle était, non pas difficile, mais exigeante, patiente et réfléchis. C'était ce qui faisait son charme ; c'était ce qui rendait chaque seconde avec elle si captivantes.

« — J'aime à savoir ce qui trouble et comble les miens » répondit le Roi d'Eryn Galen lorsque la jeune guerrière lui demanda pourquoi « Comment pourrais-je gouverner un peuple que je ne connais pas ? » fit-il remarquer.

Pour gouverner un peuple, il fallait le comprendre, et pour le comprendre, il fallait le connaître. C'était pour cela que tous les tyrans du monde finissaient toujours par tomber.

La question de Thranduil se retourna contre lui, et durant quelques secondes, le Roi du Vertbois fut plonger dans une terrible tristesse. La blessure que lui avait infligée le destin à Gundabad ne s’était jamais refermée – ne se refermerait jamais – et malgré les siècles passés, elle demeurait encore fraiche. Le regard du roi se perdit dans le néant, et il ne fut pas en mesure de dissimuler sa peine soudaine.

« — Jadis, il y a longtemps » répondit le seigneur elfe « Lorsque les jours étaient encore clairs, lorsque les temps étaient encore joyeux. Lorsque la lumière de l’Ouest brillait encore en Arda, lorsque le monde était encore en paix » Ces temps lui paraissaient bien lointains, comme beaucoup d’autres … pourtant, ils restaient gravés dans la mémoire de Thranduil, véritables images gravées dans le marbre

« — Elle est morte à Gundabad, tuée par un dragon » raconta-t-il « Aujourd’hui, tout n’est qu’ombre et poussière, douleur, et chagrin »

Et Legolas, dernier vestige de cette vie, n’était désormais plus là. Rien n’était en mesure de combler le vide qui régnait dans le cœur de Thranduil.

Citation :
Une réponse de Papa Elfe, improbable n’est-il pas ?! Je pense que ce RP tend vers la fin, cependant je pense qu’un autre RP nous attend, dans lequel Thranduil propose à Ealwin de faire partie de la Garde Royale … enfin, si j’ai bien suivis et si tu es disponible !

_________________

“ It is said that the most beautiful things in this world cannot be seen or touched but only felt with the heart, but there is nothing more blind and deaf than a bleeding heart. Some hearts are not cold, solely broken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t44-thranduil-the-el

Ealwin


avatar
MEMBRE - Ealwin
Age : 21 Féminin
Localisation : Forêt Noire
Messages : 299


Feuille de personnage
Héros: Niveau 1
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: It's all about the heart. Listen, there, right between the beats (Thranduil)   Lun 15 Fév - 4:35




« It's All About The Heart »

Je l'espère, répondis-je doucement, regardant mes pieds, gênée tout d'un coup alors qu'un sourire fendit mes lèvres. Cela me faisait plaisir d'entendre Thranduil me dire que je trouverai quelqu'un un jour. J'avais envie de partager ma vie avec quelqu'un malgré que je sois une guerrière qui apportais un peu trop d'importance à la protection de mon peuple.

Depuis que j'étais toute petite, j'avais observé Thranduil et avait entendu parler du Roi qu'il était. Mon père était l'un de ses soldats. Disons qu'on en entendait souvent parler à la maison. Beaucoup de gens disaient qu'il était froid, sans pité pour les autres, prétentieux, arrogant et toute sorte d'autres choses. Malgré tous les reproches que les gens pouvaient lui faire, Hamil le respectait et l'appréciait, car il avait su voir derrière lui quelqu'un qui cherchait à protéger son peuple. J'avais choisi de voir plus loin tout comme mon père l'avait fait. En donnant une chance à notre roi j'avais vu de mes propres yeux quel genre d'Elfe il était. Après tout, qui était froid devait sûrement cacher quelque chose. Depuis, le seigneur ne m'a pas donné une raison de douter de lui et de ses intentions envers les elfes gris et les elfes des bois.

Mon sourire ne fit que s'élargir lorsque l'homme devant moi répondit qu'il souhaitait comprendre et connaître son peuple. Sa réponse ne fit que confirmer ce que je savais déjà. Il se souciait de ses sujets. Il voulait les voir comblé et par-dessus tout en sécurité. À ce moment-là, je me sentis si fière de pouvoir servir un homme tel que lui.

Après lui avoir posé ma question, une douleur profonde, tranchante, fraîche et brûlante brilla dans le regard du Roi normalement froid et distant. Je compris à ce moment-là qu'il avait aimé. Il avait souffert suite à la mort de cette reine, mais au moins il avait aimé. Puis je regrettai immédiatement d'avoir rouvert une blessure du passé, comprenant la douleur que l'on pouvait ressentir suite à la perte d'un être cher. On ne guérissait jamais. On apprenait seulement à vivre avec.

Je suis désolée de l'apprendre... Je ne l'ai jamais connu, mais je suis sûre qu'elle ne méritait pas ce qui lui est arrivé. Elle devait être une femme merveilleuse.

Il se faisait tard. Je n'avais aucune idée de l'heure qu'il était, mais il devait être tard la nuit. Je devais aller reprendre des forces et me reposer l'esprit pour le lendemain. J'avais un tour de garde. Tous les guerriers du domaine savaient que la forêt de la vertefeuille grouillait de bestioles affreuses et dangereuses. Il fallait assez d'énergie et être alerte pour pouvoir bien les combattre. Je me tut et décidai de ne rien ajouter d'autre qui puisse encore plus blesser mon roi. Sur cette note remplie quelque peu de tristesse, je posai une main sur le cœur pour remercier le Roi de son temps et de sa présence.

Toutes mes excuses, mais je dois vous laisser. Il se fait tard, dis-je tout en remettant les deux dagues dans leurs fourreaux et plaçai l'épée à une main là où je l'avais prise puis passai à côté du roi. Je fis une courte pause, pensant à ce que j'allais faire et levai la main pour ensuite la poser délicatement sur son épaule. C'était ma façon à moi de lui démontrer qu'il avait tout mon soutien et ma loyauté. Reposez-vous bien. Ce fut un plaisir de partager ce moment avec vous, souris-je avant de disparaître dans les halls du palais pour regagner mes appartements avec les autres soldats.

(HRP:Qui l'aurait cru ? Razz Je pense qu'il faut clore ce rp également. Je réponds sur cette note pour le terminer. J'ai un dernier rp de disponible pour Ealwin. Elle occupe déjà la place de guerrier de son père, mais lui proposer de rejoindre la Garde officiellement est une excellente idée. Smile)

_________________


“I don't want to see you fall apart.
I don't want to hear your broken heart.”

Ma couleur c'est le #557055
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t102-ealwin-elven-wa

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: It's all about the heart. Listen, there, right between the beats (Thranduil)   

Revenir en haut Aller en bas
 

It's all about the heart. Listen, there, right between the beats (Thranduil)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» The way of the heart.
» 07. [Pavillon Woods] Listen to me when I say...
» Total eclipse of the heart ϟ Pete (terminé)
» Grimoire Heart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lord Of The Rings RPG :: LA TERRE DU MILIEU :: 
LA FORÊT NOIRE
 :: Les Halls de Thranduil
-