AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Before it's too Late (EALWIN)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Thranduil


avatar
ADMIN - Thranduil
Age : 24 Féminin
Localisation : France (Mirkwood)
Messages : 596


Feuille de personnage
Héros: Niveau 4
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Before it's too Late (EALWIN)   Sam 27 Fév - 21:55



Before it's too Late

« J’ai cherché contre vents et marées, une lumière pour enfin y voir
Le jour, la nuit, non, rien n’a changé autour de moi
Un jour, la nuit aura tout changé au fond de toi »


Quelque chose, dans l'ombre de la nuit, se préparait et se renforçait. L'ampleur qu'elle prenait était sans pareil, et les derniers rapports rapportés par les gardes-frontières de la Forêt Noire avaient rappelés à Thranduil toute l'importance de ce qui les attendait. Ce qui lui avait paru important sur le coup était alors devenu bien futile au regard de ce qui comptait vraiment : une guerre se préparait, et Legolas se trouvait toujours dehors, loin de son peuple et de ses murs, seul et en proie à une force ténébreuse qui ne laisserait rien ni personne intact.

Après son entretien plutôt houleux avec Gandalf, auquel Tauriel avait assisté, sa capitaine des gardes avait mystérieusement disparue, abandonnant son poste et ses obligations. Furieux d'apprend la nouvelle fugue de l'elfe, Thranduil en avait fait son deuil, sans en comprendre ni même en apercevoir les raisons. Malgré sa rancune tenace envers Tauriel – qui ne cessait de grandir – Thranduil avait fait le choix de l'abandonner à son sort : il n'avait plus le temps de partir à sa recherche, ni de gaspiller des hommes pour la retrouver. Tauriel avait fait le choix de s'enfuir malgré la seconde chance que lui avait accordé le roi : Thranduil ne referait pas deux fois la même erreur, si tant est que l'elfe revienne un jour.

Depuis la venue de Gandalf à Vertbois-le-Grand et l'attaque qui en avait suivie, Thranduil avait appris bien des choses, des choses qui l'avait rendu plus méfiant que jamais. L'attaque qu'il avait prévu à Dol Guldur hantait toujours son esprit, mais une connaissance nouvelle l'avait rendu prudent. Il lui fallait se rendre à Imladris, auprès d'Elrond, car ce qu'il avait découvert – ou pensait avoir découvert – était sans précédent. Mais avant cela, il se devait de mettre les siens en sécurité, et plus encore Legolas, dernier souvenir vivant d'une époque révolue.

Encore fallait-il le retrouver.

Rares étaient les personnes de confiance que Thranduil pouvait charger d'une telle mission. Thranduil avait déjà charger Elhadir de la gestion du royaume lorsqu'il partirait, et Tauriel était parti. Une seule personne, dès lors, lui était venu à l'esprit : Ealwin, qui avait su avec le temps se rendre digne d'intérêt et d'une telle mission. Le temps pressait et bien que Thranduil rechignait à faire sortir une si jeune elfe du royaume, le roi n'avait pas le choix.

Il fit mander Ealwin tôt dans la matinée, aux premières lueurs du jour. Debout, les mains posées sur la balustrade d'une des nombreuses terrasses du palais, le Roi de la Forêt Noire observait le soleil se lever. La terrasse dominait la forêt, qui s'étendait à l'infinie jusqu'à l'horizon. Les rayons du soleil baignaient de lumière la voûte des arbres. A cette époque de l'année, leurs feuilles étaient brunes et chatoyantes. Les feuilles d'Eryn Galen jamais ne tombaient et, à l'image de ceux qui y vivaient, demeuraient à jamais, éternelle dans leur existence. Les jours devenaient de plus en plus courts et le froid s'installait partout en Adra : l'hiver approchait et avec lui la fin de ce qu'ils avaient eu l'audace d'appeler la paix. Avec les premières glaces viendraient les premiers combats et la seule chose que Thranduil ignorait encore était le lieu exact. Qui serait les premiers touchés ? Les hommes du Gondor ? Les nains d'Erebor ? Les elfes de la Forêt Noire ?

Bientôt, les rayons du soleil s'étendirent jusque sur la terrasse, illuminant les lieux comme aucun autre moment de la journée. Cette terrasse était à l'image du royaume sylvestre : la lumière y régnait encore, mais pour combien de temps ? Bientôt, les jours descendraient à l'ouest, dans l'ombre, et certain en ce monde ne le verrait jamais reparaître.


Citation :
///ÉDIT///
J'ai oublié de préciser que j'en profitais pour introduire le fait que Tauriel soit partis de la Forêt Noire pour, elle aussi, partir à la recherche de Legolas. Bien sûr, Thran' n'est pas au courant que c'est pour ça qu'elle est partis : il croit qu'elle a déserté.

_________________

“ It is said that the most beautiful things in this world cannot be seen or touched but only felt with the heart, but there is nothing more blind and deaf than a bleeding heart. Some hearts are not cold, solely broken


Dernière édition par Thranduil le Mer 16 Mar - 20:09, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t44-thranduil-the-el

Ealwin


avatar
MEMBRE - Ealwin
Age : 21 Féminin
Localisation : Forêt Noire
Messages : 299


Feuille de personnage
Héros: Niveau 1
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: Before it's too Late (EALWIN)   Dim 28 Fév - 16:51


Thranduil & Ealwin


« Before It's Too Late »

Alors que les premières lueurs du jour pointaient leur nez, Ealwin se reposait paisiblement et profondément dans ses appartements personnels dans l'aile où résidaient les soldats du Roi. La veille, elle avait eu un tour de garde dans la forêt. Les bois sombres grouillaient de créatures dangereuses et demandaient énormément d'énergie pour les combattre. Parmi elles, il y avait les araignées et les orques. Le bois n'était plus ce qu'il était avant. Il n'était plus que l'ombre de lui-même. À présent, il était sinistre, dangereux, malade et consumé par l'ombre. Cela manquait à Ealwin de voir la splendeur d'antan du bois. Elle ignorait si les elfes gris et les elfes des bois retrouveraient leur forêt. À vrai dire, cela paraissait impossible à obtenir, comme un espoir auquel on s'accroche, mais qui jamais ne viendrait.

Les créatures de l'ombre se faisaient de plus en plus abondantes. Chose étrange en effet. Il était dangereux de voyager à l'extérieur des remparts du palais. On aurait dit que leur propre forêt se retournait contre eux. Ces êtres horribles revenaient toujours bien que les Elfes essayaient de débarrasser la forêt pour qu'elle puisse respirer. Leurs efforts ardus ne servaient à rien. Ealwin était une de ceux qui croyaient que chaque petit geste comptait. Elle continuait d'espérer qu'un jour leurs efforts et leurs prières seraient exhaussées. La lumière régnait encore sur le grand et prospère royaume sylvain, mais pour combien de temps encore ? L'orage approchait et il fallait être prêt quand il ferra rage.

Ealwin sentait un vide en elle. Comme si toutes personnes qu'elle affectionnait la quittait. En premier, il y avait eu ses parents, la douce guérisseuse Andaraniel et le guerrier Hamil. Ils lui manquaient plus que tout. Quelques fois, elle se sentait perdue et avait besoin de leurs conseils, mais ils n'étaient plus de ce monde. Ensuite, il y avait eu son ami Legolas qui était le fils du Roi. Il avait déserté les bois après la Bataille des Cinq Armées. Il n'y avait plus eu aucun signe de vie de sa part. À chaque jour, elle se demandait si elle le reverrait et s'il allait bien. Sa présence dans les halls lui manquait. Celle-ci lui procurait une sorte de paix. Puis elle craignait de perde le Roi, lui qui apportait sécurité à son peuple. Elle l'appréciait et le respectait au péril de sa propre vie.

Très tôt, on cogna à sa porte et la sortie des bras de Morphée. Lentement, elle se leva et alla ouvrir, se demandant qui pouvait bien vouloir lui parler à cette heure. Elle eut la surprise de voir un garde lui demander d'aller rejoindre le Roi immédiatement sur l'une des terrasses du palais. Sachant qu'il n'aimait pas trop attendre, elle se prépara rapidement. Après s'être vêtue d'une tunique verte forêt et de bottes en cuir et avoir avalé une bouchée dans les cuisines du palais, elle se rendit ensuite sur la terrasse où se trouvait Thranduil.

Vous avez demandé à me voir, Sire ? demanda-t-elle, curieuse de connaître la raison de cet entretien matinal.

_________________


“I don't want to see you fall apart.
I don't want to hear your broken heart.”

Ma couleur c'est le #557055


Dernière édition par Ealwin le Mar 19 Avr - 0:58, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t102-ealwin-elven-wa

Thranduil


avatar
ADMIN - Thranduil
Age : 24 Féminin
Localisation : France (Mirkwood)
Messages : 596


Feuille de personnage
Héros: Niveau 4
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: Before it's too Late (EALWIN)   Lun 7 Mar - 21:28



Before it's too Late

« J’ai cherché contre vents et marées, une lumière pour enfin y voir
Le jour, la nuit, non, rien n’a changé autour de moi
Un jour, la nuit aura tout changé au fond de toi »


Ealwin se présenta vite auprès du Roi, au grand soulagement de ce dernier, qui savait combien le temps leur était désormais précieux. En l’entendant arriver, Thranduil se retourna, quittant sa contemplation du bois pour lui faire face, mais surtout pour la saluer. Ealwin avait toujours été particulièrement ponctuelle, et aujourd’hui ne faisait pas exception à la règle : malgré l’heure matinale, la jeune guerrière était prête.

« — Oui. Je vous remercie d’être venu si vite, Ealwin » dit-il simplement.

Il quitta la rambarde sur laquelle il était appuyé pour s’approcher davantage de la jeune femme aux cheveux blonds. Sans attendre, Thranduil continua.

« — Vous savez aussi bien que moi que notre temps est compté, aussi serais-je bref et direct » déclara le Roi du Vertbois « La guerre se prépare à l’est du monde, mais il se pourrait qu’elle soit déjà à nos portes, voir entre nos murs »

Qui ne l’ignorait pas ? Ealwin savait mieux que quiconque combien les temps devenaient, au fil des jours, de plus en plus sombres et hostiles. Elle faisait partie de ceux qui veillaient sur les frontières du royaume et combattaient chaque jour les araignées, qui tentaient de gagner toujours plus de terrain sur Vertbois-le-Grand. Cependant, il y avait des choses qu’elle ne savait pas encore, des choses que Thranduil avait appris et qu’il gardait encore secret, de peur de les voir se répandre à ses dépens.

« — Les dernières nouvelles qui me sont parvenues sont graves et, si elles sont avérées, lourdes de conséquences » affirma Thranduil « Il me faut me rendre à Imladris, auprès d’Elrond, mais je ne puis préparer seul mon peuple à ce qui se prépare »

Thranduil ne quittait jamais son royaume, sauf en cas de grand nécessité, ce qui était le cas. Ce qu’il avait à dire à Elrond ne pouvait être dit par un messager, et encore moins dans une missive. Non, Thranduil devait se rendre à Fondcombe lui-même : trop de choses dépendaient de cette information.

« — Elhadir se changera du commandement du palais en mon absence » déclara le seigneur elfe « Quant à vous, j’aimerai que vous intégriez la Garde Royale de Vertbois-le-Grand »

Thranduil avait confiance en Ealwin. Son père, jadis, l’avait servi avec bravoure et loyauté, et il savait qu’Hamil avait transmis ses qualités à sa fille cadette. Malgré sa jeunesse, Ealwin méritait ce rang comme aucun autre : elle ne l’avait jamais déçu, contrairement à d’autre. Le Roi Elfe ne doutait pas qu’elle accepterait … pouvait-on vraiment refuser quelque chose à un roi ? Pourtant, Thranduil était loin de l’idée de vouloir la forcer. Ses raisons d’accepter étaient aussi nombreuses que celles de refuser. Il savait aussi que cette demande, sans doute, serait une consécration pour la jeune guerrière. C’était, à n’en pas douter, le rang le plus distingué que Thranduil pouvait lui offrir.

« — J’aimerai aussi que vous retrouviez le prince de ce royaume, Legolas » ajouta-t-il « Il est temps pour mon fils de revenir auprès des siens, avant qu’il ne soit trop tard »

Cela faisait trop longtemps maintenant que Legolas était partis. Depuis la Bataille des Cinq Armées, il avait quitté Vertbois-le-Grand pour ne plus y revenir. Thranduil avait eu l’intelligence de comprendre sa décision – du moins le croyait-il – mais désormais, Legolas devait passer à autre chose. Il ne pouvait pas lui en vouloir pour l’éternité, ni laisser les peines de son cœur le tourmenter jusqu’à la fin des temps : il devait s’en remettre. C’était ce qu’on attendait d’un prince, et ce que son père attendait de lui ; et il devait le faire avant que les choses ne s’aggravent en Terre du Milieu. Lorsque la neige se mettait à tomber et la bise blanche à souffler, le loup solitaire périssait, mais la meute, elle, survivait.

« — Je sais que vous n’êtes pas là pour recoller les morceaux, et je ne le vous demande pas, mais la vérité, c’est que je n’ai personne d’autre » déclara Thranduil « Tauriel a quitté le royaume, aussi n’ai-je que vous vers qui me tourner »

Si Thranduil se méprenait quant à la raison du départ de Tauriel – il ignorait qu’elle était elle-même parti à la recherche de Legolas – il ne demeurait pas moins conscient de son importance au sein du royaume, presque bien malgré lui. Malgré tout, Thranduil ne la détestait pas : elle l’avait simplement déçu à de trop nombreuses reprises, et Thranduil n’était pas enclin au pardon.

« — Cependant, je comprendrai que vous refusiez. Les tâches que je souhaiterai vous voir accomplir, l’une comme l’autre, ne sont pas aisées »

Thranduil lui aurait bien proposer de prendre le temps d’y réfléchir, mais ce luxe ne leur était, malheureusement, pas permis. Le temps, comme beaucoup de choses, jouaient en leur défaveur : il leur fallait agir vite et bien, ou périr.

_________________

“ It is said that the most beautiful things in this world cannot be seen or touched but only felt with the heart, but there is nothing more blind and deaf than a bleeding heart. Some hearts are not cold, solely broken


Dernière édition par Thranduil le Mer 16 Mar - 20:08, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t44-thranduil-the-el

Ealwin


avatar
MEMBRE - Ealwin
Age : 21 Féminin
Localisation : Forêt Noire
Messages : 299


Feuille de personnage
Héros: Niveau 1
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: Before it's too Late (EALWIN)   Jeu 10 Mar - 22:20


Thranduil & Ealwin


« Before It's Too Late »

Silencieuse, Ealwin observa le Roi se retourner et la saluer. Elle retourna le geste par respect. Sachant que Thranduil avait beaucoup à lui dire, elle ne l'interrompit pas et écouta attentivement. Effectivement, la jeune guerrière savait que les jours s'assombrissaient et devenaient de plus en plus dangereux. Cependant, elle avait l'impression que le Roi cachait des informations à son peuple. Malgré cela, elle ne lui en voulait pas. Comment lui en vouloir de chercher à protéger son peuple ? Elle savait que tout ce qu'il faisait était pour la protection de celui-ci et appréciait cela, car elle était une de ses sujets. Ealwin aimait son peuple également. Elle pouvait donc comprendre en quelque sorte.

En entendant Thranduil dire qu'il avait découvert d'horribles nouvelles, elle ne put s'empêcher de montrer une expression de surprise, mais également d'inquiétude. Elle espérait simplement qu’ils soient en sécurité peu importe ce qu’elles étaient. Cela devait être grave pour que le Roi décide de se rendre dans un autre royaume pour communiquer avec un autre seigneur. Il ne quittait jamais son royaume, sauf si la situation le demandait. Elhadir était un elfe haut placé. Ealwin savait qu'il sera apte à diriger le royaume en l'absence de Thranduil. Ce dernier l'avait chargé de cette tâche, alors elle respectera le garde comme s'il était son Roi, mais également parce qu'il était bien plus haut placé qu'elle dans la communauté du Vertbois.

Soudain, Ealwin déposa une main sur l’épaule du Roi avec précaution et douceur. Elle savait que ce geste serait peut-être déplacé venant d'elle, mais elle avait besoin de le faire. Elle avait besoin de lui montrer qu'elle était là pour le royaume et qu'il avait quelqu'un sur qui compter, qu'il y avait encore de la lumière dans ce monde. En ces temps qui courraient, il pouvait arriver que l'on ne sache plus en qui on avait confiance.

Peu importe ce que sont ces nouvelles, je sais que vous ferez les bonnes décisions pour protéger votre peuple sourit-elle. Si vous jugez Elhadir apte à diriger le royaume en votre absence, alors je respecterai ses ordres déclara-t-elle, retirant sa main, ne s'attardant pas plus qu'il ne le fallait.

Avait-elle bien entendu ? Thranduil voulait qu'Ealwin fasse officiellement partie de la garde royale. Elle avait toutes les raisons de refuser ou bien d'accepter. Pesant le pour et le contre, elle ne pouvait refuser cet offre, car c'était tout ce qu'elle avait rêvé, tout ce qu’elle s'était entraînée et tout ce qu’elle avait risqué sa vie pour. Refuser serait voir son rêve tomber en morceau, mais accepter serait récompenser sa loyauté et son travail ardu. Non pas qu'Ealwin veuille de récompense. Elle servait son Roi parce que c'était son devoir et aussi parce qu'elle voulait le faire. Elle ne souhaitait rien en retour pour sa dévotion.

Mon seigneur est bien trop généreux rit elle. C'est un honneur pour moi d'intégrer les rangs de votre garde répondit-elle immédiatement, sans aucune, ou presque, hésitation.

Puis vint la mention de Legolas. Il était un prince né pour régner après son père. Il devait revenir. De plus, Thranduil était un père avant d’être Roi. Elle n'osait imaginer la peur et la douleur qu'il pouvait ressentir à l'idée de savoir que son fils était si loin de lui. N'importe quoi pouvait lui arriver. Cela pouvait prendre beaucoup de temps avant que l'ascension de Legolas au trône vienne, mais le temps importait peu aux elfes. Ils avaient l'éternité devant eux. Sauf que par les temps qui courraient il fallait agir vite pour préserver la paix de leur monde. Peut-être auront-ils à se battre pour se faire ? Maintenant, Ealwin n'avait plus que Thranduil et Legolas. Ce dernier était son ami. Elle souhaitait plus que tout le retrouver, qu'il soit vivant ou non.

Non, vous avez raison. Je ne le suis pas, mais je n’ose imaginer ce que vous pouvez éprouver dit-elle d'un ton qui se voulait sympathique. J'accepte de partir à sa recherche. En plus d'être le prince, il est un ami cher à moi. Je... je dois le retrouver. Non, il faut que je le retrouve. Je ne rentrerai pas au palais avant de l'avoir fait.

_________________


“I don't want to see you fall apart.
I don't want to hear your broken heart.”

Ma couleur c'est le #557055
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t102-ealwin-elven-wa

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Before it's too Late (EALWIN)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Before it's too Late (EALWIN)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Help seems to always come late when it comes at all. We are in deep trouble
» is it too late now to say sorry ?
» Is it too late now to say sorry? [Cecil & Ian]
» You're late, Petrova. { Russie }
» Lily & Kenneth - it's much too late now

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lord Of The Rings RPG :: LA TERRE DU MILIEU :: 
LA FORÊT NOIRE
 :: Les Halls de Thranduil
-