AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'inconnu ne fait peur qu'aux faibles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Thranduil


avatar
ADMIN - Thranduil
Age : 24 Féminin
Localisation : France (Mirkwood)
Messages : 596


Feuille de personnage
Héros: Niveau 4
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: L'inconnu ne fait peur qu'aux faibles   Sam 10 Jan - 20:19

Thranduil hésita un moment avant de répondre, ignorant si cela était une bonne idée ou non. Finalement, il décida de l’éclairer concernant la rapide discussion qu’il avait eu avec les chasseurs.

« — Disons simplement que les hommes que nous avons croisé tout à l’heure ne reviendrons plus »

Expliqua simplement le seigneur elfe sans plus de détails. Les hommes de Dale avaient été abattus et les chasseurs avaient fait disparaître leurs corps, si bien que plus personne n’entendrait jamais de nouveau parler d’eux. Personne ne se douterait que les elfes étaient derrière tout ça – après tout la Forêt Noire n’était pas un lieu sûre – et personne ne viendrait se plaindre. Thranduil avait sa façon bien à lui de régler les problèmes.

Le Seigneur de Vertbois-le-Grand fut satisfait d’apprendre que la jeune fille savait monté à cheval : cela allait grandement faciliter les choses.

« — Et bien, c’est ce que nous allons voir » fit-il remarque « Nous avons chevauché une partie de la nuit pour te rencontrer, mais nous ne sommes plus très loin désormais. Tu vas monter derrière Inwë »

Quelque peu surpris, l’elfe que venait de désigner Thranduil s’adressa alors à Ewilan dans sa langue avec un sourire non dissimulé, mais le Seigneur de Vertbois-le-Grand comprit bien vite que ses paroles n’étaient pas exclusivement destinées à la Change-Peau, et la réaction des deux autres elfes le prouva. L’un d’eux – celui avec les cheveux brun – lui répondit quelque chose, et tous se mirent alors à rire, Thranduil comprit. Il était rare de voir le roi en de pareille circonstance : les étrangers avaient rarement l’occasion d’être témoin d’autre chose que de la froideur dont faisait toujours preuve le Roi de la Forêt Noire. C’était là un spectacle qu’Ewilan ne devait jamais oublier, car ces moments étaient d’une rareté extrême. Cependant, le roi se reprit bien vite, conscient qu’ils n’étaient pas seul : il se tourna vers Ewilan.

« — Inwë vient de promettre d’être … avenant … à ton égard et de ne pas te … de ne pas être discourtois. Sorno, lui, est persuadé du contraire et préfère, je cite, nous voir cheminer à pied plutôt que de l’entendre te faire la cours »

Pour le bien de la Change-Peau Thranduil n’avait pas traduit mot-à-mot, mais il ne douta pas un seul instant de la capacité de la jeune fille à deviner par elle-même. En comprenant ce que Thranduil venait de traduire, les deux autres elfes ricanèrent gaiement de nouveau, et Inwë fit mine de les ignorer.

« Prend garde à ses paroles : c’est un bourreau des cœurs sans scrupule qui aura vite fait de te combler de paroles mielleuses. Ne te laisse pas impressionner par cet avorton : il est encore jeune et a encore beaucoup à apprendre concernant la gente féminine » affirma Thranduil un sourire aux lèvres, les yeux emplis de malice.

Cette fois, Inwë s’exprima et partagea son mécontentement, moitié amusé moitié contrarié, et Thanduil sourit de nouveau, avant de le laisser s’approcher de la Change-Peau. Le Roi de la Forêt Noire ajusta ses rênes et se hissa avec grâce sur le dos du grand cerf, laissant un moment la jeune fille et son cavalier.

Inwë fit avancer son cheval jusqu’à Ewilan et se pencha vers elle. Il lui tendit la main, et ses longs cheveux d’un brun très clair tombèrent devant lui.

« — Mae Govannen, Ewilan Taurëion*. Ne crois pas ce qu’ils disent : ils sont jaloux de ma beauté et de mon indéniable charisme, rien de plus. Je ne saurais faire de mal à une si charmante créature … »

Bien qu’encore un peu blagueur, Inwë se voulait rassurant. Il avait beau être charmeur et aimer la compagnie des femmes, son roi et ses compagnons étaient prompts à la moquerie et se plaisaient à exagérer ses habitudes. En vérité, Inwë était quelqu’un de confiance et qui savait se tenir – c’était bien pour ça que Thranduil l’avait choisit et non les autres.

« — Allons, Inwë, tu auras tout le temps d’exercer tes talents une fois arrivé au palais » affirma Thranduil, un sourire toujours aux lèvres.

Il attendirent qu’Ewilan monte pour partir.

Spoiler:
 

_________________

“ It is said that the most beautiful things in this world cannot be seen or touched but only felt with the heart, but there is nothing more blind and deaf than a bleeding heart. Some hearts are not cold, solely broken


Dernière édition par Thranduil le Sam 10 Jan - 23:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t44-thranduil-the-el

Ewilan


avatar
MEMBRE - Ewilan
Age : 21 Féminin
Localisation : Au fond d'une fôret
Messages : 177


Feuille de personnage
Héros: Niveau 1
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: L'inconnu ne fait peur qu'aux faibles   Sam 10 Jan - 21:51

En réalité , Ewilan n'avait pas eu besoin de réponse pour comprendre que les Archers avaient simplement tués les hommes et c'était débarrassé de leurs dépouilles. Néanmoins, la première réponse du Roi confirma ses pensées. En même temps, ce n'était pas bien compliqué à déduire. La Rouquine se sentait assez petite à côté de ces Elfes, surtout qu 'ils étaient tous sur leurs chevaux, à l'exeption de Thranduil qui demeurait encore à côté d'elle au lieu d'être su sa monture.

Le meneur déclara aussi que la Change Peau allait monter avec un des cavalier si présent, après avoir informé la demoiselle qu'ils n'étaient plus très loin de la destination. Suite aux affirmations du Roi, les Archers se mirent à rire et à parler dans la langue dont Ewilan ne savait rien. Elle savait qu'ils se moquaient d'elle mais, sincérement, elle s'en fichait bien. La Demoiselle tenta en vain de comprendre un brin de ces paroles, mais rien n'y faisait.
Thranduil tenta de lui traduire ça de manière plus, gentille que les paroles ne l'était. D'un côté peu moqueur également envers celui avec qui elle allait monter qui portait le nom de Inwë. Elle appréciait ce que dégageait ses Elfes, ils étaient drôle, malgré leurs langues étrange.

Comprenant qu'elle allait devoir monter, Ewilan s'avança vers l'Elfe Brun en souriant, il était amusant, tout autant que les deux autres.

— Mae Govannen, Ewilan Taurëion*. Ne crois pas ce qu’ils disent : ils sont jaloux de ma beauté et de mon indéniable charisme, rien de plus. Je ne saurais faire de mal à une si charmante créature.


Pas faire de mal ? Ewilan arqua un sourcil , sceptique. Tout à l'heure il était pourtant prêt à l'éventrer avec un flèche. Mais après tout, elle s'en fichait. Regardant la main tendue en ne comprenant pas de suite que c'était une aide, on aide pas les gens à monter sur un cheval? Si ?

Encore une fois, Thranduil taquina le chasseur en indiquant au passage à la Change Peau qu'il fallait se presser. Alors, la Demoiselle se retourna en direction , tapa dans la main de l'Elfe en guise de refus d'aide et bondit agilement sur la selle, juste derrière lui. À force de monter à cheval et dans les arbres, elle savait bien comment sauter. Une fois bien installée, la marche continua, une marche tranquille ou le claquement des sabots résonnait dans les oreilles des cavaliers.

- Pourrais je moi aussi avoir un cheval ? Vous vous moquez peut être, mais je suis sur que je me débrouille aussi bien que vous tous !

Ewilan sourit, appréciant les défis , même si n'était pas en posture de gagner. Après tout elle s'en fichait pas mal, c'était drôle de Chartier les gens, surtout les Elfes qui semblent toujours obstinés à vouloir être les meilleurs.

- Dîtes moi Thranduil, tous les Elfes sont t'ils aussi modeste qu'Inwë? Je serais bien curieuse de le savoir


Elle sourit, taquinant le jeune homme devant elle. Chacun son tour de se moquer après tout ! Plus la petite troupe avançait , plus elle s'approchait, l'attente devenait intenable.

_________________

Kit By Ewilan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Thranduil


avatar
ADMIN - Thranduil
Age : 24 Féminin
Localisation : France (Mirkwood)
Messages : 596


Feuille de personnage
Héros: Niveau 4
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: L'inconnu ne fait peur qu'aux faibles   Dim 11 Jan - 0:07

Inwë fut à la fois surpris et amusé par la manière que choisit la jeune fille pour monter à cheval. Une fois en selle, ils se mirent en marche, et les chevaux cheminèrent lentement sur les pavés de l’ancienne route des elfes.

« — Pour l’amour d’Iluvatar, une femme à cheval ! Nous irions à la catastrophe, sans doute aucun. Il ne faudra pas lui donner nos précieuses montures, mais plutôt l’une des carnes que nous avons volé aux hommes ! » s’exclama Inwë. Ses paroles eurent l’effet escompté, car les autres sourirent et rirent. Sur un ton un peu plus sérieux, il ajouta ensuite en se retournant vers Ewilan : « Nos écuries sont remplies de chevaux : il y en a pour tout le monde, même pour les petits renards. Tu en aura un si tu es sage »

Les dernières paroles de la jeune fille avaient beau être adressées à Thranduil, Inwë ne put s’empêcher d’y répondre, jugeant l’occasion trop bonne. Bien qu’il tiqua un moment concernant la façon dont elle avait nommé le roi – autant de familiarité n’était pas coutume chez les elfes et encore moins dans le royaume de Thranduil – il s’esclaffa un instant avant de répliquer :

« — Oh, il y a pire, je t’assure : l’on dit que notre roi se défend plutôt bien dans ce domaine. Regarde cette prestance, cette façon de se tenir ! N’y a-t-il pas plus pompeux ? »

Connaissant sa place et plus encore de celle de son roi, Inwë n’alla pas plus loin, conscient du caractère de son souverain et du respect qu’il lui devait. Inwë savait très bien que c’était là un chemin dangereux, mais à son grand soulagement le roi ne sembla pas s’en courroucer : au lieu de cela, il émit un léger rire, amusé.

« — Allons Inwë, il s’agit là d’une affaire entendue : personne n’égalera jamais ma magnificence. Ce n’est pas une question de modestie mais de vérité »

Les chasseurs se mirent à rire de nouveau, et le sourire de Thranduil ne s’effaça pas. Inwë ne répliqua cependant pas, car le terrain glissant dans lequel il s’était engagé pouvait lui coûter cher : à tout moment il pouvait franchir la limite qu’il ne fallait pas dépasser. Il ne tenait pas à mettre son roi mal à l’aise et encore moins l’irriter : Thranduil avait joué le jeu, et Inwë ne se risqua pas à lui demandé davantage. Au lieu de cela, l’elfe aux cheveux noisette se tourna légèrement vers la jeune fille et lui souffla :

« — La vérité, c’est qu’il rêve de me ressembler : il se languit de mon succès auprès des femmes, à n’en point douter … »

A peine eut-il terminé sa phrase que la voix du roi se fit entendre.

« — Je t’ai entendu » fit-il remarquer.

Les autres se mirent à rire de plus bel. Inwë s’apprêta à répliquer, mais Thranduil le coupa avant même qu’il ne commence.

« — Sorno avait raison : tu parles beaucoup trop, Inwë » dit-il avec un sourire « N’ai crainte, Ewilan : tous les elfes ne sont pas comme Inwë. La plupart sont respectables »

C’était la première fois que le roi appelait la jeune fille par son nom, et le sous-entendu du roi arracha de nouveaux sourire aux elfes, Inwë comprit.

Monté sur le grand cerf, Thranduil prit la tête de la marche et, sans attendre, lança sa monture au galop. Les trois chevaux l’imitèrent, et pendant un long moment les sabots seuls des chevaux et du cerf résonnèrent dans la forêt, martelant les vieux pavés de la route. Bientôt, les Halls de Thranduil furent à portée de vue, et les animaux ralentirent alors l’allure et repassèrent au trot.

_________________

“ It is said that the most beautiful things in this world cannot be seen or touched but only felt with the heart, but there is nothing more blind and deaf than a bleeding heart. Some hearts are not cold, solely broken


Dernière édition par Thranduil le Mer 14 Jan - 23:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t44-thranduil-the-el

Ewilan


avatar
MEMBRE - Ewilan
Age : 21 Féminin
Localisation : Au fond d'une fôret
Messages : 177


Feuille de personnage
Héros: Niveau 1
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: L'inconnu ne fait peur qu'aux faibles   Mer 14 Jan - 20:19

Ewilan observait la scène qui se présentait à elle , prenant bien attention à ne pas tomber de sa monture qu'elle partageait avec ce bavard d'Elfe qui ne manquait pas de cran et d'humour. Un peu comme elle dans le fond ! Enfin... Si on enlevait l'humour. La Renarde était bien contente de savoir qu'elle allait aussi pouvoir monter à cheval, même peut être plus : En avoir un !
Le Seigneur ne manquait pas de faire sourire la jeune fille, sa petite "Bataille" avec le dénommé Inwë l'amusait, mais comme tout à une fin, Thranduil mît fin à ce petit conflit amical en faisant accélérer les montures, tous suivant derrière l'Elfe Blanc.

Un court instant passa, enfin, un court instant dans l'esprit de la Change Peau, et déjà, les portes des Halls du Roi apparaissaient. Ewilan était bien évidemment excitée comme une puce, mais elle contenait parfaitement son bonheur pour paraître le plus professionnel possible. Devant elle se trouvait de multiples chemins et une végétation abondante, elle ne savait pas où ils allaient, mais elle ne Put s'empêcher de s'exclamer :

- Cet endroit est incroyable je veux y tout voir et tout savoir tellement c'est magique !


Ces yeux pétillaient comme un enfant dans un château de bonbons et de chocolats, jamais elle n'avait vu ça et jamais elle n'oubliera is cette sensation qui remplit son ventre devant un tel spectacle.

- Je ne savais pas que vous viviez dans ce genre d'habitats, c'est tout simplement stupéfiant comme endroit vous ne trouvez pas ?


Elle ne savait même pas si elle attendait de réponse, à l'heure actuelle, elle était juste, ailleurs.


[HRP : Court je sais mais je voulais laisser Thranduil mener la suite *^* ]

_________________

Kit By Ewilan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Thranduil


avatar
ADMIN - Thranduil
Age : 24 Féminin
Localisation : France (Mirkwood)
Messages : 596


Feuille de personnage
Héros: Niveau 4
Pouvoirs & Compétences:
Objets & Artefacts :

MessageSujet: Re: L'inconnu ne fait peur qu'aux faibles   Jeu 15 Jan - 17:55



Non loin d’eux se dressèrent bientôt les grandes portes de pierres des Halls, devant lesquelles passait une rivière qui coulait depuis les hauteurs. Le son des cascades résonnait dans la forêt et un seul et unique pont de pierre permettait de traverser les eaux empoisonnées de la Forêt Noire. Des elfes en armures gardaient les portes en pierres taillées, et lorsqu’ils aperçurent le grand cerf du roi ils donnèrent l’ordre de les ouvrir. Creusées à même la roche, les portes étaient épaisses et imposantes, et la grande façade qui les abritait était somptueusement sculptée : l’entrée des Halls de Thranduil offrait un spectacle sans pareil, et elle n’avait rien à envier à Erebor ni aux autres citées naines. Le grand cerf et les chevaux passèrent au trot les portes des Halls et déboulèrent sur une grande place circulaire qui se trouvait à même le sol et qui, pourtant, semblait surélevée : de part et d’autre de la place un vide les environnait, et seuls des petits chemins de pierres ou de gigantesques troncs permettaient de circuler. Ça et là des filets d’eau serpentaient parmi les roches, et bien qu’étant une grotte – une très large et vaste grotte – l’endroit était loin d’être sinistre : partout était accrochés des lanternes en ambre qui illuminaient d’une lumière jaune-orangé les lieux, si bien qu’ils en devenaient presque chaleureux.

Lorsque les cavaliers firent haltes, des elfes accoururent à leurs côtés et s’emparèrent des brides des animaux. Aussitôt, les chasseurs descendirent, et Ewilan fut invitée à faire de même. Inwë mit pied à terre souplement et, ayant retenu la leçon, se garda de proposer toute aide à la Change-Peau qui ne savait où regarder. De toute évidence, les Halls l’émerveillaient et Thranduil l’avait bien remarqué. Après être lui-même descendu du Nimmaras, il échangea quelques mots avec les elfes nouvellement venu, les informant de la situation et de la mystérieuse nouvelle recrue qui suscitait tant de questionnements chez les elfes. En guise de réponse, Inwë offrit un sourire à Ewilan, avant de partir avec son cheval en direction des écuries. Les bruits des sabots des montures résonnèrent un moment parmi les roches, jusqu’à ce qu’elles disparaissent au niveau inférieur. Ewilan ne resta pas bien longtemps seul, car Thranduil la rejoignit bientôt.

« — Les Halls ne sont qu’une pâle copie de ce qu’était jadis le Palais de Menegroth » affirma le seigneur elfe « Avant que les Nains ne le détruise » ajouta-t-il avec une haine non dissimulée.

Le Seigneur de Vertbois-le-Grand omettait de dire que c’était bel et bien les nains qui avaient été à l’origine des milles cavernes de Menegroth et que c’était avec leur aide que le Roi Thingol en avait fait ce qu’elles avaient été. Pourtant, Thranduil ne leur avait jamais pardonné cet affront, ni à eux ni à beaucoup d’autre. Le Roi de la Forêt Noire était un elfe rancunier et tout le monde le savait.

Deux des chasseurs étaient restés sur la place, attendant les ordres du roi. Thranduil se tourna vers eux.

« — Sorno, Rána, allez chercher Tauriel et dites-lui de prendre soin de notre hôte »
« — Bien, Monseigneur » répondit Sorno

Et ils partirent sur le champ en direction des niveaux supérieurs.

Ne restait plus sur la grande place que Thranduil, Ewilan et quelques intendants qui avaient reçus l’ordre de rester. Encore une fois, le seigneur elfe retourna aux côtés de la Change-Peau.

« — C’est ici que nos chemins se séparent. Mes gens vont prendre soin de toi et tu recevras bientôt la visite de notre Capitaine des Gardes qui t’enseignera ce que tu dois savoir » expliqua Thranduil à Ewilan.

[Si Ewilan n’a rien à ajouter et/ou n’a pas de raison de le retenir, je propose de conclure à ma prochaine réponse ^.^]

_________________

“ It is said that the most beautiful things in this world cannot be seen or touched but only felt with the heart, but there is nothing more blind and deaf than a bleeding heart. Some hearts are not cold, solely broken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lordoftherings-rpg.forums-actifs.com/t44-thranduil-the-el

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'inconnu ne fait peur qu'aux faibles   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'inconnu ne fait peur qu'aux faibles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Un truc qui fait peur...
» Une nuit lugubre, simplement ♪ [Feat. une poupée sanglante qui fait peur, Jiro]
» Fait peur au lion avant qu'il ne te fasse peur
» Pourquoi Aristide ne rentrerait-il pas chez lui ?
» Quand la cible n'est pas la bonne... [FB]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Lord Of The Rings RPG :: LA TERRE DU MILIEU :: 
LA FORÊT NOIRE
 :: Vertbois-le-Grand
-